Actualités

En Ouganda, assassiné journaliste de la radio adventiste était candidat à la fonction publique

En Ouganda, assassiné journaliste de la radio adventiste était candidat à la fonction publique

Dickson Ssentongo was killed by unknown assailants while walking to work at an Adventist-owned radio station in Kierka, in Southern Uganda. Church leaders are urging government officials to find and prosecute his killers and protect journalists in the Central African nation. [photo courtesy ECD]

Eglise appel au gouvernement pour la sécurité des journalistes

September 22, 2010 | Kampala, Uganda | Bernard Onditi

Une ancre de radio hauts nouvelles à un adventiste du septième jour appartenant à la station à Kireka été battu à mort la semaine dernière, éventuellement en lien avec sa candidature annoncée récemment pour une élection du conseil local.

Dickson Ssentongo, 29 ans, de Radio-Premier a été attaqué sur sa façon de travailler lundi Septembre 13 et est mort quelques heures plus tard, succombant à des blessures dans le coma à l'hôpital de référence de Mulago nationale.

Les assaillants inconnus auraient utilisé des barres de fer communément appelé "katayimbwa" dans la langue locale luganda. Ssentongo marchait seule dans un stand de taxi au village Nantabulirwa dans le district de Mukono, le long de l'autoroute Kampala Jinja.

Ssentongo a été un présentateur de nouvelles à Radio luganda premier, situé à Kireka, et avait travaillé pour la station appartenant à l'Eglise pendant deux ans. Il avait récemment annoncé sa candidature aux prochaines élections du conseil local, fonctionnant sur la liste du Parti démocratique d'opposition.

Il n'est pas encore clair si sa mort était politiquement inspirée. Le porte-parole du Parti démocrate, Kenneth Kakande, dit qu'il croit que l'on aurait pu assassiner politiquement motivées.

La police du district commandant Alphonse Musoni a déclaré qu'ils étaient encore enquêter sur l'incident. Musoni a déclaré que les assaillants auraient pu lui traînés et connaissait ses mouvements.

Les leaders de la Conférence de l'église adventiste centre de l'Ouganda, qui détient la radio Premier, ont été choqués et attristés d'apprendre assassiner Ssentongo est.

Samuel Mwebaza, directeur des communications pour l'Ouganda de l'église Union, a déclaré l'Église a condamné l'assassiner et fait appel aux représentants du gouvernement de faire tout leur possible pour identifier les coupables et d'assurer la sécurité des journalistes dans le pays.

"Assurément, nous allons le manquer, car le personnel et l'église, pour lequel il avait travaillé pour, en favorisant sa mission d'informer le public sur les bonnes nouvelles de Jésus-Christ», a déclaré Babi Kimera Godfrey, le directeur de la station des programmes.

«L'église n'a pas eu suffisamment de personnel dans le secteur des médias et sûrement nous comptons sur des gens qui peuvent parfois sacrifier leur temps et de travailler pour le progrès de la radio. Sentongo était l'un d'eux,« Babi ajouté.

De tels actes sont à la hausse, Babi dit.

Le 11 Septembre, correspondant de Radio Top a été lynché par une foule de chauffeurs de taxi moto - connu comme "boda boda-" - dans la ville méridionale de Rakai, comme il a enregistré la démolition de la maison d'un résident les pilotes accusés de tuant un de leurs collègues.

Retour à la liste