Actualités

Brésil : le président de l’Eglise Adventiste dirige la massive initiative d’ouverture où plus d’un millier étaient engagés

Share |
Brésil : le président de l’Eglise Adventiste dirige la massive initiative  d’ouverture où plus d’un millier étaient engagés

Le président de l’Eglise Adventiste Mondiale, Ted Wilson, posant en compagnie de volontaires tenant des copies du Grand Espoir, un ouvrage de partage, basé sur le classique de la co-fondatrice de l’Eglise, Ellen White, La Grande Controverse. Wilson a mené la distribution de 4 millions de copies, qui a eu lieu le 24 Mars à Sao Paulo.

A São Paulo, livres 3 millions de "grand espoir" mis pour la distribution

March 26, 2012 | Silver Spring, Maryland, United States | Mark Kellner, Adventist Review

Avant le coup d’envoi du massif élan d’ouverture à caractère évangélique prévu le 24 Mars à Sao Paulo, la plus grande ville du Brésil, le Pasteur Ted N. C. Wilson, président de la Conférence Générale, a eu ces paroles encourageantes : « Tout le monde peut faire partie de cette Eglise du reste, appartenant à Dieu. »

S’adressant à une congrégation de plus de 2000 membres de l’église de l’Université Adventiste de Sao Paulo qui s’était réunie  dans le centre universitaire, alors que 5000 à 6000 autres personnes suivaient la retransmission dans divers endroits, Wilson a déclaré qu’il comptait se joindre au millier de membres d’églises qui avaient prévus de distribuer, ce qui s’est avéré être 4 millions  de copies du livre Grand Espoir, un livre d’ouverture basé sur la Grande Controverse, d’Ellen G. White, pionnière et co-fondatrice du Mouvement Adventiste du septième jour. Il a fait remarquer que la Division Sud-Américaine prévoyait de distribuer 25 millions de livres à travers son territoire en un jour.

Des officiels au sein de la Division Sud-Américaine ont fait ressortir que l’effort du 24 Mars n’était pas une initiative isolée. Le sabbat 31 Mars a été décrété « Jour de l’amitié », au cours duquel  les voisins seront invités à participer à un service d’adoration adventiste pour ensuite partager un déjeuner avec des familles adventistes. Le but de cette campagne « Refléter l’Espoir » est d’inspirer les adventistes de la Division Sud-Américaine à mener un style de vie où l’évangélisation personnelle  serait prépondérante.

De son côté, Wilson a loué l’initiative de la Division Sud-Américaine, qui est de distribuer massivement de la littérature pendant un jour, et a ajouté que d’autres divisions pourraient bénéficier de programmes similaires.

« La beauté de tout ceci est que cette initiative a motivé  toute l’Eglise à chaque niveau socio-économique  à participer à cette distribution de livres, en offrant des copies  aux personnes qu’ils aiment, aux voisins, à des amis et à d’autres encore, » a déclaré Wilson dans un courriel adressé à Adventist Review. « Cela a permis à l’Eglise de rencontrer les membres de la communauté, et le Saint-Esprit a déversé d’abondantes bénédictions sur ces efforts…. Cela a également démontré qu’il suffit d’un seul événement de partage, combiné avec des initiatives personnelles et des initiatives mises sur pied par les églises locales, pour rallier et galvaniser les gens à la cause de Dieu à travers le témoignage et le travail missionnaire. Les divisions et les unions du monde entier devraient utiliser cette approche pour rassembler les membres d’églises afin d’accomplir une œuvre bien plus vaste et plus grandiose que tout ce qui pourrait se faire sur un plan individuel. »

Avec un service médical missionnaire adventiste en pleine croissance dans la région, Wilson a déclaré que la distribution de littérature était un moyen clé d’atteindre des mégalopoles comme Sao Paulo, qui compterait une population municipale de 11.3 millions d’habitants (sans compter les 8 millions d’habitants des régions métropolitaines avoisinantes). La ville fait également partie des 12 villes hôtes pour la Coupe du Monde de football qui se tiendra au Brésil en 2014.

« L’Eglise Mondiale a pris l’engagement  de distribuer 175 millions de copies du Grand Espoir ainsi que la version plus élaborée la Grande Controverse, cette année-ci et l’année suivante, » a déclaré Wilson à la congrégation. « Pouvez-vous vous imaginer le nombre de nouveaux croyants adventistes que nous aurons grâce à cette initiative ? Et toute la gloire revient à Dieu ! »

Wilson a ajouté, « Dieu utilise Sa Parole pour changer la vie des gens. Il utilise des livres tels la Grande Controverse pour changer la vie des gens. »

Ce changement a été évident dans la vie et le témoignage de Sheyla Guimaraes, une femme au foyer de la ville de Mineiros do Tietê, située à environ 225 km  de Sao Paulo. La vidéo de son témoignage émouvant  a été diffusée pendant le service d’adoration, et faisait la description de quelqu’un d’insatisfait en quête de spiritualité. En Octobre 2011, la fille de Sheyla a trouvé une copie du Grand Espoir dans la boîte aux lettres familiale. Ella a littéralement dévoré le livre et a admis qu’elle y avait trouvé des réponses qu’elle n’avait pas trouvée dans d’autres églises. Aujourd’hui, elle est une adventiste du septième jour.

Guimaraes et sa fille se sont avancées jusqu’à l’estrade et ont été accueillies par Wilson et d’autres dirigeants d’églises. Elle a déclaré à Wilson et à la congrégation à quel point elle était heureuse de faire partie de la famille de Dieu.

Durant son sermon, Wilson a mis l’emphase sur le rôle joué par le Mouvement Adventiste du septième jour, « en tant que peuple unique porteur d’un  message unique. » Il a expliqué qu’en raison du don de l’Esprit de Prophétie, qui selon les adventistes, s’est manifesté à travers Ellen White durant les 70 années que dura son ministère, l’Eglise a hérité d’une responsabilité spéciale.

« Il nous a été dit que la plus riche vérité à jamais être confiée à des mortels, est celle qui a été donnée à l’Eglise du reste afin que cette dernière puisse la partager au monde, » a déclaré Wilson.  « Quand nous arrivons à comprendre que par la grâce nous sommes sauvés,  quand nous comprenons la plénitude du salut tel qu’il est expliqué au travers du service du sanctuaire, alors nous commençons à comprendre que Jésus est notre créateur, notre rédempteur, notre exemple, notre souverain sacrificateur et notre Roi qui revient bientôt ! En Jésus nous avons tout ce qui contribue à notre salut. Quel message à être partagé aux gens vivant aujourd’hui ! »

Avant de se joindre aux milliers de membres de l’église de l’Université Adventiste de Sao Paulo qui s’apprêtaient à sortir pour partager le Grand Espoir, Wilson a déclaré qu’il avait appris que Sao Paulo était la ville comptant le plus d’adventiste au Brésil.
« Par la grâce de Dieu, Sao Paulo comptera bientôt encore plus d’adventistes, après cette distribution du 24 Mars, » a déclaré Wilson.

« Allons dans chaque recoin de Sao Paulo, de Rio de Janeiro, de Brasilia, de Belém, de Fortaleza, de Manaus et à travers chaque pays que compte l’Amérique du Sud. Apportons ce merveilleux message : « Jésus revient encore une fois ! »

Après le service d’adoration, Wilson accompagnés  d’autres dirigeants d’églises ont visité Jd. Colombo, un des bidonvilles, du district Paraisopolis (paradis) de Sao Paulo, afin de partager ce Grand Espoir aux résidents.

Cette journée s’est clôturée par un rallye où plus de 60000 adventistes ont célébré cet immense effort d’ouverture vers les autres. Des chorales de jeunes accompagnées d’un orchestre complet, a rapporté Wilson, ont dirigé un programme constitué de remerciements adressés à Dieu et aux personnes qui ont fournies tant d’effort en se consacrant à ce grand travail missionnaire.

--Avec des rapports de Marcio Basso et Felipe Lemos de la Division Sud-américaine

Retour à la liste