Actualités

Se connecter à la communauté : point central du sommet consacré aux ministères dans les régions urbaines, organisé par la Divis

Share |
Se connecter à la communauté : point central du sommet consacré aux ministères dans les régions urbaines,  organisé par la Divis

Des grandes villes, telles Caracas au Venezuela, abritant plus de 7 millions d’habitants, sont le point de mire du ministère dans les régions urbaines, à travers toute la division Interaméricaine.

L’Eglise : Un établissement dans la société, pas seulement une destination, déclarent les experts adventistes

May 07, 2012 | Miami, Florida, United States | Libna Stevens/ANN staff

Les dirigeants adventistes ont pris l’engagement au cours du premier sommet sur les ministères en région urbaine en Inter Amérique, de mieux rester en contact avec les 36 millions  de personnes vivant dans les trois plus grandes villes de la région : Mexico au Mexique ; Bogota en Colombie ; et Caracas au Venezuela.

Des experts du Bureau de l’Eglise Mondiale des Missions Adventistes et les autorités internationales en matière d’évangélisation urbaine, se sont rencontrés à Miami la semaine dernière pour former plus d’une centaine de dirigeants d’églises de la Division Interaméricaine, sur les meilleures pratiques à adopter en Métropole.

« Notre intention au cours de ce sommet est d’équiper les dirigeants d’églises avec la connaissance et le savoir-faire nécessaire pour qu’ils se focalisent sur les villes, » a déclaré Samuel Telemaque, coordinateur pour Mission Adventiste en Inter Amérique.

D’un point de vue historique, l’Eglise Adventiste a concentré ses efforts et son énergie sur l’évangélisation rurale. Mais le défi de l’évangélisation urbaine est une réalité et on doit s’y attaquer immédiatement, a déclaré le président de la Division Interaméricaine, Israël Leito.

L’année dernière, le président de l’Eglise Adventiste, Ted N. C. Wilson a lancé son premier appel aux dirigeants d’églises du monde entier pour qu’ils donnent priorité à l’évangélisation urbaine, car la moitié de la population mondiale habite ces régions à présent.

D’après Leito, la division a déjà alloué des fonds spéciaux pour le ministère en région urbaine dans son territoire d’Inter Amérique. Il a ajouté que le financement devrait continuer vu que l’Eglise s’efforce d’atteindre la société laïque, post-moderne,  en lui partageant le message d’espoir que prêche l’église adventiste.

Pour une église qui compte plus de 150 ans d’existence, « nos méthodes n’ont pas fonctionné dans les grandes villes, » a déclaré Gary Krause, qui dirige la Mission Adventiste pour l’Eglise Mondiale. Krause a suggéré que les églises et les institutions adventistes qui se trouvent dans les villes devraient servir en tant que centres d’influence au sein de la communauté.

« Au lieu d’attendre qu’ils viennent à nous, nous devrions aller vers eux, comme le fit Jésus, » a déclaré Krause. « L’Eglise n’est pas seulement une destination. Son rôle est également d’équiper, de former et de rendre ses membres capables au sein de la communauté. »

L’évangélisation n’est pas un sport de spectateurs a déclaré Krause. « Jésus s’est mêlé à la foule, a fait preuve de sympathie. Il a subvenu aux besoins, a su gagner la confiance des gens et leur a intimé de le suivre, » a-t-il déclaré en citant l’exemple de Jésus, comme meilleur moyen d’évangélisation et ainsi attirer les gens à l’église.

La participation dans les marathons, les sommets consacrés à la santé et les séries d’évangélisation ont aidé à nouer des liens avec les résidents de Bogota en Colombie, durant ces dernières années. Constatation faite par les dirigeants de la région.

A Caracas, au Venezuela, un groupe d’évangélisation adventiste se produit dans les places à travers les villes. D’autres équipes dans le ministère, ont atteint la communauté en organisant des programmes sur la santé, un mouvement d’implantation d’église et jusqu’à un restaurant végétarien.

Apprendre la culture d’une région peut aussi aider les évangélistes à atteindre les communautés urbaines, a déclaré Samuel Wang, directeur associé pour le Centre des Religions et des Traditions d’Asie de l’Est. Wang s’est adressé à un groupe de pasteurs en provenance du Venezuela, afin de voir comment ils pourraient atteindre les chinois qui vivent dans leur pays et qui sont plus d’un million. Il a conseillé aux pasteurs d’apprendre la culture chinoise. Savoir que les chinois accordent de l’importance à la vie familiale et à un style de vie sain, peut les aider dans leur ministère auprès d’eux, a-t-il ajouté.

Cependant, il y a d’autres défis à relever dans la région. Tomas Torres, président de l’Eglise dans le centre du Mexique, a déclaré qu’il ne pouvait s’empêcher de penser  à quel point il était difficile d’atteindre une société laïque, post-moderne quand il se rend à son travail à Mexico, chaque jour.

Avec plus de 20 millions d’habitants, et un pourcentage de 1 adventiste pour 575 habitants, la tâche est immense, a-t-il déclaré. Néanmoins, a déclaré Torres, l’Eglise à Mexico, s’est efforcé de raffermir et ses dirigeants et ses membres en leur donnant une formation avant qu’ils ne s’aventurent à exercer le ministère.

Kleber Goncalves, directeur du centre d’études de la dénomination sur le post-modernisme et la laïcité et qui est basée au Brésil, a déclaré qu’il était d’accord pour qu’on se concentre sur la formation.

« Travailler avec quelqu’un de post-moderne n’est pas à la portée de n’importe qui ou de n’importe quel pasteur, » a-t-il ajouté. « Les pasteurs doivent avoir une bonne formation dans ce domaine car cela représente un contexte différent et ne s’apprend pas du jour au lendemain. »

Josney Rodriguez, président de l’Eglise à l’Est du Venezuela est enthousiaste à l’idée de recevoir des formations. Il a déjà engagé Goncalves pour former un groupe de pasteurs qui auront pour mission de se consacre à l’évangélisation urbaine à Caracas.
Jusqu’à ce jour, plus de 10,000 membres d’églises ont été recrutés afin qu’ils aient un impact sur leur communauté à Caracas et de futures séances de formations sont à prévoir, a déclaré Rodriguez.

Le but final est de se connecter à la communauté, a déclaré Rick McEdward, directeur de Mission globale pour l’Eglise Adventiste Mondiale. « Nous devons faire preuve de créativité dans notre proclamation de l’évangile. Il est question ici de sortir des régions où nous nous sentons à l’aise , » a-t-il déclaré.

Krause a encouragé tous les participants au sommet d’engager leurs dirigeants locaux afin qu’ils identifient les besoins de la communauté. Ensuite, les dirigeants locaux devraient se joindre aux divers ministères afin de s’assurer que des centres d’intérêt sont créés au sein de chaque communauté urbaine.

« Ces églises qui sont engagées dans la communauté sont celles qui croissent et qui restent en contact avec le monde, » a déclaré Krause.

Retour à la liste