Actualités

Indonésie : Le festival de la liberté religieuse a reconnu le gouvernement et les dirigeants des différentes confessions religie

Share |
Indonésie : Le festival de la liberté religieuse a reconnu le gouvernement et les dirigeants des différentes confessions religie

Les représentants des différentes confessions religieuses ont eu la reconnaissance qu’ils méritaient pour leurs efforts tendant à promouvoir la liberté de croyance, en Indonésie, au cours de ce deuxième festival consacré à la liberté religieuse, sponsorisé par l’Eglise Adventiste, à Manado, dans le courant de ce mois. Les groupes religieux partagent un climat de tolérance et de respect mutuel, dans cette ville de Sulawesi du Nord.

Deuxième événement régional tenu afin de remercier ceux qui défendent la cause de la liberté religieuse

May 15, 2012 | Manado, North Sulawesi, Indonesia | Gay Tuballes-Deles/ANN staff

Un récent festival en faveur de la liberté religieuse a eu pour effet de cimenter l’Eglise Adventiste en Indonésie, comme étant un des principaux défenseurs de la liberté d’expression religieuse, dans le pays.

Quelques 2000 personnes s’étaient réunies à l’auditorium Aula Mapalus Kantor Gubernur Sulawesi Utara, à Manado, le 05 Mai dernier, afin de reconnaître les efforts faits par le gouvernement et les groupes confessionnels, en vue de préserver la liberté de croyance, dans ce pays du Sud-Est Asiatique.

L’intérêt pour la liberté religieuse s’est accrût en Indonésie, depuis la première organisation par L’Eglise Adventiste,  du Festival de la Liberté Religieuse, qui s’est tenu à Jakarta, il y a deux ans de cela, ont déclaré ceux qui prônent la liberté religieuse dans le monde ecclésial.

Ceux qui représentaient les différentes confessions religieuses, au festival qui a eu lieu au cours de ce mois, ont félicité l’Eglise Adventiste pour l’organisation d’un festival où est exprimée l’appréciation à l’égard du gouvernement et à l’égard des dirigeants religieux qui prônent la liberté d’expression en matière de croyances religieuses.

« Nous remercions l’Eglise Adventiste du septième jour d’avoir pris les devants afin d’exprimer notre reconnaissance à Dieu et aux autorités gouvernementales, pour la liberté religieuse dont nous jouissons en Indonésie, particulièrement ici, en Sulawesi du Nord, » a déclaré J. Pangaila, dirigeant de l’Eglise Pentecôstale, en Indonésie.

Le sous-gouverneur de la Sulawesi du Nord, Roy Roring, s’est fait l’écho des propos d’appréciation de Pangaila.

Le dirigeant musulman, Tamzil Permata, a déclaré : « Nous nous sommes engagés à vivre paisiblement ensemble, les chrétiens aussi bien que les non-chrétiens. »

Tenir un événement public, organisé par l’Eglise Adventiste, a démontré la relation positive que l’Eglise a établie parmi les communautés religieuses à Manado, a déclaré Noldy Sakul, président de l’Union de l’Indonésie de l’Est, qui était l’organisateur du festival. Parmi les groupes religieux qui étaient représentés au festival, il y avait des Hindous, des disciples de Confucius, des Bouddhistes, des Musulmans et des Chrétiens.

L’Indonésie est un pays à prédominance musulmane, dont 6% sont des protestants chrétiens. En 2006, des rapports de violence entre les différentes communautés religieuses ont fait surface. On a même eu des cas où des églises ont été vandalisées et certaines ont même été forcées à fermer leurs portes.

Depuis cette époque, le gouvernement indonésien a fait de « réels efforts pour unir les groupes religieux et pour favoriser une attitude de tolérance et de respect », selon le rapport mondial sur la liberté religieuse. Cette publication, qui est éditée par le département des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse de l’Eglise Adventiste Mondiale, a également fait remarquer qu’il existe toujours néanmoins, le fanatisme et une violence profondément enracinée.

« Aujourd’hui cela ne vous affecte pas, parce que vous jouissez de la liberté religieuse, mais demain il pourrait en être autrement, » a déclaré le directeur de PARL, John Graz, à son auditoire, à Manado. Il a ajouté que la liberté religieuse était essentielle à « la paix, la prospérité et l’unité du peuple indonésien et pour son gouvernement. »

Retour à la liste