Actualités

La conférence sur l’internet met l’accent sur les meilleures pratiques en la matière pour permettre l’intégration de la dénomina

La conférence sur l’internet met l’accent sur les meilleures pratiques en la matière pour permettre l’intégration de la dénomina

Daniel Jiao, directeur des communications pour l’Union des missions de Chine, qui est basée à Hong-Kong, était présent au forum annuel de Global Adventist Internet Network. Jiao a déclaré aux quelques 160 professionnels d’églises en matière de technologie, que les sites en ligne devaient répondre de plus en plus aux besoins des utilisateurs de mobiles.

La gestion des réseaux à Hong-Kong offre une planification pour des projets à venir

May 25, 2012 | Hong Kong, China | Ansel Oliver/ANN

Pour les professionnels en matière d’internet, au sein de l’Eglise, qui assistaient  à la conférence annuelle, le vrai travail se fait pendant le petit déjeuner.

C’est le lieu où les conseils sont échangés et les interventions ayant lieu pendant les conférences sont disséquées, pendant que les participants bavardent à table, à travers les travées ou en quittant le buffet de l’hôtel Royal Park.

Le forum annuel de Global Adventist Internet Network a offert des présentations réparties sur plusieurs jours, qui traitaient des pratiques en matière de technologie et de communication, alors que l’Eglise Adventiste continue à promouvoir et à faire progresser sa présence sur la toile. Mais hormis, les programmes et les ateliers de travail, les participants ont déclaré que les éléments clés s’apprenaient pendant les repas et les activités s’inscrivant  en marge de la conférence.

« C’est en ces lieux que la vraie gestion des réseaux se fait, » a déclaré Andrew King, directeur Internet pour l’Eglise Adventiste Mondiale, alors qu’il s’en allait du buffet, vendredi matin.

King et ses collègues du département des communications, vont très bientôt mettre en place une équipe afin de redynamiser la page d’accueil d’Adventist.org. La chance d’avoir des conversations informelles mais franches avec des experts internationaux, les aident à solliciter des ressources pour les projets à venir.

Environ 160 participants s’étaient réunis pour ce huitième forum, qui s’est tenu cette année à Hong-Kong. Le forum est organisé dans différentes régions du monde, chaque année afin de mieux desservir  les administrateurs et les membres des églises locales. Comparé aux années précédentes, le forum de cette année a vu la participation d’un plus grand nombre de délégués des divisions Asie du Nord/Pacifique et Asie du Sud/Pacifique dont les sièges se trouvent à Séoul et à Manille respectivement.

Les différentes interventions de cette année ont mis l’emphase sur la nécessité de rester simple  et concis dans l’élaboration des concepts pour la toile. Au cours d’interventions séparées, King et le directeur en Communication  et Marketing d’Adventist Risk Management,  David Fournier, ont souligné les avantages qu’il y avait à dépouiller un site de tous bagages historiques.

« Plus vous avez d’informations et plus cela nécessite que vous soyez vigilants quant à la manière de les exposer, » a déclaré Fournier, qui était un parmi les nombreux participants à encourager vivement  plus d’engagement pour une élaboration structurelle plus efficace des sites de la dénomination.

King a déclaré que les nouvelles initiatives étaient connues pour  inciter les officiels à penser que leurs organisations avaient besoin d’un nouveau site internet. « Je peux vous garantir avec une quasi-certitude que ceux qui ont des enjeux importants au sein de l’organisation ne se sont pas demandés si les tendances du marché ou les besoins de leur consommateurs avaient changé, et si de ce fait leur site actuel ne devrait pas subir des réajustements en conséquence, » a déclaré King, qui préconise que les nouvelles initiatives soient incorporées sur le site existant de l’organisation.

D’autres ont partagé des astuces pour faciliter l’utilisation du site par les internautes. Au cours d’une discussion parallèle, Jesse Johnson, président de netAserve, qui apporte du soutien technologique à l’Eglise Adventiste, a déclaré que des liens sur une page web, n’aidaient en rien l’organisation, car ils incitaient les utilisateurs à voir ailleurs.

« Par contre, incorporez le contenu d’une autre organisation sur votre site, surtout si c’est le site d’une église locale, » a déclaré Johnson.  « Les internautes vont apprécier le contenu et se sentiront plus rassurés par votre site et plus enclins à visiter votre église. »

Daniel Jiao, directeur des communications pour l’Union des Missions de Chine, dont le siège se trouve à Hong-Kong, a déclaré que de plus en plus de personnes utilisaient leurs mobiles pour se connecter à internet. En fait, à la fin de 2011, on estimait à 6 millions le nombre d’abonnés utilisant leurs mobiles, ce qui représente 87% de la population mondiale, d’après un rapport de l’Union Internationale des Communications, publié en Décembre dernier.

D’autres dirigeants préconisent que ceux qui ont la charge des communications et de la gestion des sites sur le web, devraient les élaborer en fonction des utilisateurs de mobiles. « En somme, cela pourrait donner naissance à des sites plus simples, » a déclaré King, « mais si vous créez un site  en fonction des utilisateurs de mobiles, vous atteindrez tous vos auditeurs potentiels. »

Plusieurs participants sont intervenus pendant les soirées mettant l’emphase sur les projets d’évangélisation de masse via internet, au sein de leur propre territoire.

L’Eglise Adventiste en Autriche et en Allemagne a mis en place l’année dernière le projet Faith. Simple (Foi.Simple), une campagne d’évangélisation de 8 semaines destinées aux post-modernes, proposant des discussions sur internet, centrées sur le film « My last day witout you » (mon dernier jour sans toi), tourné spécifiquement pour ce projet. Le film raconte l’histoire d’un jeune homme d’affaire allemand, qui se rend à New-York pour une mission difficile, ce qui le pousse à examiner sa propre vie. Klaus Popa qui a co-animé la série, a déclaré que cela a donné lieu à des centaines de groupes de discussion, soit dans les foyers ou dans les églises, à travers toutes les régions d’Europe où l’on parlait allemand.

Les dirigeants adventistes en Amérique du Sud, continuent à explorer la piste de l’évangélisation médiatique de masse, trouvant que des campagnes interactives combinées à des composantes interactives donnaient des résultats plus probants que les événements retransmis en version streaming. Pour un nombre de plus en plus croissant de campagnes d’évangélisation, les intéressés s’inscrivent sur la page web de l’événement ou sur Face Book pour compléter une étude biblique. Le défi est de s’assurer que les pasteurs locaux ou les membres puissent assurer le suivi des 4000 demandes enregistrées lors d’un récent événement, a déclaré un des responsables.

« Si les pasteurs ou les membres d’églises n’entrent pas en contact avec eux, la possibilité de les voir rejoindre l’Eglise s’amenuise, » a déclaré Rogerio Ferraz, un directeur de projet pour la Division Sud-américaine qui est basée à Brasilia au Brésil. « Les gens ont besoin de ce contact personnel. »

A la Division Transeuropéenne, basée en dehors de Londres, les responsables du département des communications ont mis sur pied LIFEconnect, une communauté en ligne, où les gens peuvent se rencontrer, partager leurs vécus et se soutenir spirituellement.

William Costa Jr., le directeur des communications et organisateur de forums, a réaffirmé la valeur des technologues adventistes, en déclarant, « Vous ne vous occupez pas seulement de sites web et de plateformes, mais vous êtes aussi une partie importante de l’Eglise. Aujourd’hui, faciliter l’accès aux histoires et aux témoignages, peut être utilisé par le Saint-Esprit. »

Des vidéos des interventions qui ont eu lieu pendant le forum seront publiées sur le site au cours de cette semaine : gain.adventist.org. Plus d’informations sont disponibles sur la page Face Book de la convention : facebook.com/groups/giencon et sur Twitter : twitter.com/#l/gaincon.

--reportages supplémentaires par Penny Brink et Darryl Thompson

Retour à la liste