Actualités

Dans les marchés locaux malaisiens, le ministère médical mobile, incarne l’évangélisation urbaine

Share |
Dans les marchés locaux malaisiens, le ministère médical mobile, incarne l’évangélisation urbaine

A Kuala Lumpur, en Malaisie, le Jeudi 29 Mai, Christina Joseph, une infirmière, prenant la tension d’un des propriétaires des comptoirs avoisinants. Joseph fait partie de Hope On Wheels, un ministère médical mobile, qui opère dans les marchés, pour le compte de l’Eglise Adventiste.

Faire connaître l’Eglise à Kuala Lumpur ; inspiré par Pizza Hut

May 31, 2012 | Kuala Lumpur, Malaysia | Ansel Oliver/ANN

A sept heures le matin, il n’y a pas très longtemps de cela, une infirmière et deux employés d’églises sont sortis d’une camionnette, et ont installé des tables, des tabourets en pastique et deux chapiteaux rouges, dans un de ces marchés qui se tiennent le matin.

Le trio, qui était  habillé en polo blanc avec un bord rouge, a installé son comptoir, non pour vendre quoi que ce soit, de la viande ou des colifichets, comme sur les comptoirs avoisinants, mais pour procéder à des dépistages de santé, sponsorisés par l’Eglise Adventiste.

Ce ministère qui opère à plein temps, et qui a pour nom, Hope on Wheels (Espoir sur roues), est en action 5 jours sur 7, et offre des bilans de santé de base et apporte du réconfort à ceux qui font face à de sérieux problèmes de santé. Avec le nombre toujours croissant de personnes souffrant d’obésité, certains sont surpris d’apprendre qu’ils souffrent de diabète.

Même si elle ne vend rien, l’équipe ne chôme pas. Pendant les trois heures passées au marché, des douzaines de personnes ont visité leur comptoir, alors qu’ils proposaient des prises de tensions, des tests de glucose et la prise de poids. Plus tard, ils comptent visiter le foyer de ceux qui viennent régulièrement à leur comptoir, pour vérifier s’ils ont fait un suivi avec leur médecin ou s’ils ont modifié leur alimentation, comme conseillé.

Ce ministère qui a été lancé en Février, est une opération ultra-locale, une qui a pu se réaliser grâce à un présent extraordinaire. Une contribution de plusieurs millions de dollars de dîmes fut fait à l’Eglise Mondiale en 2007 et on la nomma « dîmes extraordinaires « . Ce fond a pour but de financer des projets de par le monde, tout particulièrement dans la fenêtre 10/40, un rectangle géographique dans l’Hémisphère Est,  entre 10 et 40 degrés de latitude nord. On estime que plus de 60% de la population mondiale habite cette région et moins de 2% est chrétienne.

Les dirigeants d’églises locaux de la Péninsule de Malaisie, située au sein de la fenêtre 10/40, ont eu cette idée de ministère médical mobile, l’année dernière, après avoir entendus des initiatives similaires dans les villes de New-York et de Sydney. Mais alors que certains ministères affrètent tout un car et font monter les patients à bord, Hope On Wheels, qui opère à partir d’une camionnette, peut pénétrer au sein des plus petits marchés, des centres commerciaux et des écoles.

« Nous essayons de faire connaître l’Eglise Adventiste du Septième Jour, » a déclaré Leong Fai, président de la Mission Adventiste de la Péninsule de Malaisie, qui abrite quelques 5200 adventistes.

L’Eglise Adventiste est peu connue dans ce pays, même pour ceux qui connaissent d’autres dénominations protestantes. La mission opère depuis Kuala Lumpur, la capitale fédérale et la ville la plus peuplée de la nation, qui compte une population de plus de 1.2 millions d’habitants. La Malaisie est une nation du Sud-Est Asiatique avec une économie solide. Elle exporte également beaucoup d’énergie, de l’huile de palme et des pièces pour les ordinateurs. La religion officielle est l’islam, ce qui implique 60% de la population. Environ 20% sont bouddhistes, et les chrétiens ne représentent que 10% de la population.

« Avant l’avènement de « Hope On Wheel, beaucoup de gens ne connaissait pas l’Eglise Adventiste, comme c’est le cas maintenant à Penang, » a déclaré Fai, à propos de l’île qui est située à 200 miles au nord, et qui abrite l’Hôpital Adventiste de Penang qui possède également une boulangerie. Les pains de la marque « Adventistes » peuvent se trouver dans les boutiques de Kuala Lumpur.

« Si les gens connaissent l’Eglise Adventiste, c’est en général, grâce au pain, » a déclaré Sunny  Tan, un pasteur dans l’équipe de Hope On Wheel. « Nous essayons par tous les moyens possibles d’atteindre les gens, » a déclaré ce trentenaire.

L’équipe, assure très souvent, la coordination avec les quelques églises adventistes des environs, afin d’animer des démonstrations culinaires sur une base mensuelle. Au marché, des membres de l’équipe et des volontaires vont suggérer aux gens de visiter ces classes de cuisine afin qu’ils puissent apprendre comment préparer des repas plus nourrissants et plus appétissants.

Tan et son équipe opèrent dans ce district de Puchong, depuis environ 2 mois. En principe, ils opèrent dans un marché, une fois par semaine, pendant 3 à 6 mois, s’installant dans un endroit différent, chaque jour de la semaine. Il a déclaré qu’ils rencontraient parfois des membres de gangs, extorquant les vendeurs, mais qu’eux étaient épargnés quand on apprenait qu’ils faisaient dans l’humanitaire.

Quand elle commence à opérer dans un nouvel endroit, l’équipe admet qu’elle emploie certaines stratégies. Tan a déclaré qu’une fois ils ont demandé à un pasteur de se joindre à eux et de porter des vêtements peu voyants. Les clients du marché, qui en général se méfient de l’équipe qui est bien habillée, en les prenant pour des démarcheurs, ont demandé ce qu’ils vendaient. « Ils ne vendent rien, » a déclaré le pasteur, pour atténuer leur scepticisme. « Venez pour un dépistage de santé gratuit. »

« J’ai même demandé, une fois, à ma femme, de se tenir debout à côté en tenant notre bébé, » a déclaré Tan.

L’équipe a commencé sa planification stratégique en Septembre de l’année dernière, en créant un logo et en demandant à un professionnel d’aménager leur camionnette. C’est le « Pizza Hut Mobile Kitchens » qui leur a inspiré leur nom.

« Ils avaient un slogan très populaire ici, « hot on wheels » (chaud sur roues). Nous avons donc choisi « Hope On Wheels », car c’est ce que nous offrons, » a déclaré Christina Joseph, l’infirmière de l’équipe qui est âgée de 24 ans.

Un peu avant 8 heures, le troisième membre de l’équipe, Ronald Longgou, employé biblique de son état, s’éventait avec sa planchette à pince, car il faisait déjà 84 degrés Fahrenheit, une température typique pour ce coin humide situé près de l’équateur. C’est à ce moment, que Sharon Pfeiffer, une malaisienne âgée de 54 ans, est arrivée pour sa deuxième visite. Il n’est pas inhabituel de voir certaines personnes visiter le comptoir six semaines d’affilée.

« J’ai vu le comptoir la semaine dernière et je l’ai apprécié, » a déclaré Pfeiffer. « J’ai été tellement impressionnée, que j’ai appelé mon amie, » a-t-elle déclaré en désignant une chinoise plus âgée qui se tenait non loin de là.

Pfeiffer a ajouté que sa famille avait une longue histoire de problèmes cardiaques et qu’elle souhaitait apprendre comment éviter la possibilité d’en être  elle-même victime.

A dix heures, l’équipe démonte le comptoir, range le tout, et se rend dans une maison du voisinage, rendre visite à un des réguliers. La famille, d’origine indienne, pleure toujours la perte de leur fille de 19 ans, victime de la fièvre dengue, il y a de cela deux mois.

Assis sur un sofa, Tan plaisante avec un garçon qui est à son ordinateur, pendant que Joseph rencontre les parents à la table de la salle de séjour qui est dans la pièce. « Ca va Tatie, » la questionne Joseph alors qu’elle lui prend sa tension.
Aucune mention à la religion n’est faite durant cette visite. Si jamais on en parle, cela se produira au bout d’une demi-douzaine de visites.

« Toutes ces personnes ne s’attendent pas à ce qu’on leur rende réellement visite, » a déclaré Joseph. « Mais ils sont heureux quand on le fait. »

-- visitez la page Face Book de Hope On Wheels sur facebook.com/Hopeonwheels6012

Retour à la liste