Actualités

L’Eglise Adventiste lance un comité ayant pour tâche une étude théologique sur l’ordination

Share |
L’Eglise Adventiste lance un comité ayant pour tâche une étude théologique sur l’ordination

Les officiels de l’Eglise Adventiste ont donné leur accord, hier, pour la mise sur pied d’un comité chargé d’une étude théologique sur l’ordination. Ci- dessus, Artur Stele, qui assurera la présidence du comité, prenant la parole au cours du Conseil Annuel de l’année dernière.

Le rapport est attendu pour 2014 et cela fait suite à une requête émanant de la session 2010 de la Conférence Générale

September 19, 2012 | Silver Spring, Maryland, United States | Ansel Oliver, Mark A. Kellner, and Elizabeth Lechleitner

Hier, les dirigeants de l’Eglise Adventiste du Septième Jour ont pris un vote afin d’établir un Comité d’Etude sur la Théologie de l’Ordination, et leur objectif est de présenter un rapport au cours du Conseil Annuel de 2014, la rencontre annuelle des administrateurs de l’Eglise Mondiale.

Quatre sessions de comité, chacune devant durer jusqu’à trois jours, vont précéder le rapport d’Octobre 2014, ont déclaré les dirigeants.

« Nous voulons  d’un processus transparent, » a déclaré le Ps Ted N. C. Wilson, président de la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour, au groupe que forme le Comité Administratif (ADCOM/Administrative Committee), avant que ne soit pris le vote. « Nous souhaitons entendre ce que Dieu et le Saint-Esprit désirent nous impartir, à travers l’étude de la Bible, l’étude de l’Esprit de Prophétie et la prière »

La démarche d’hier intervient une année après le dévoilement en 2011 d’une carte dépeignant le processus d’étude. Les officiels qui se sont réunis pour l’ADCOM hier, ont reconnu cette esquisse et produit des termes de référence à l’intention du comité d’étude.

Ce comité est une réponse directe à une requête qui a été faite au cours de la session 2010 de la Conférence Générale, qui préconisait une étude menée par l’Eglise sur l’ordination.

Le comité exécutif de la dénomination pourrait décider durant le Conseil Annuel de 2014, de recommander certaines actions à la session de la Conférence Générale de 2015, qui se tiendra à San Antonio, au Texas.

Le comité comprendra un large éventail d’individus, notamment, «  des femmes, des hommes, des membres jeunes et moins jeunes, des théologiens, ceux qui étudient la Bible, ceux qui ont écrit ou qui se sont exprimés à ce sujet et d’autres encore ». Ce comité ne comprendra aucun officier de l’Eglise Mondiale, si ce n’est celui qui assurera la présidence, son adjoint et le secrétaire, quoique ces trois membres exécutifs sont d’anciens officiers du bureau.

Wilson a ajouté, « Il n’y a personne qui désire faire autre chose que la volonté de Dieu. »

Le lancement de ce comité intervient dans le sillage d’actions indépendantes entreprises par trois unions de l’Eglise Adventiste du Septième Jour. Ces unions, celles de l’Allemagne du Nord, de Columbia et du Pacifique, ont voté pour l’ordination de candidats à la fonction de pasteur indépendamment de leur genre. Les dirigeants de l’Eglise Mondiale avaient demandé à ces unions de s’abstenir de prendre toutes décisions avant la formation du comité et la présentation de ses conclusions.

« Quand le processus se mettra en branle, deux éléments seront réellement étudiés, » a déclaré Artur A. Stele, qui est à la tête de l’Institut de Recherches Bibliques de l’Eglise Mondiale et qui assurera la présidence du nouveau comité. « En premier lieu, la théologie sur l’ordination. Ce qu’elle est et ce qu’elle n’est pas ! Et en deuxième lieu : Quelles en seront les implications pour les pratiques de l’Eglise, avec une emphase toute particulière en ce qu’il s’agit de l’ordination des femmes ? »

Il a été demandé à ADCOM de suggérer des noms de personnes susceptibles de faire partie de ce comité, cela faisant partie du processus de sélection. Les noms des membres de ce comité n’ont pas encore été communiqués, mais on s’attend à ce que 24 des 102 membres du groupe soient des femmes. Les membres d’ADCOM, chacun partageant des opinions diverses, ont exprimé leur appréciation quant à la liste équilibrée des candidats potentiels devant siéger au sein de ce comité.

On s’attend à ce que les membres représentent une vaste perspective d’opinions au sujet de l’ordination et on espère également qu’ils vont interagir pendant les discussions dans une atmosphère empreinte de respect et de spiritualité. Le comité comprendra aussi, 2 délégués provenant de chacune des 13 divisions de l’Eglise Mondiale, qui vont travailler avec des comités régionaux de l’Institut de Recherches Bibliques, au cours de cette étude.

Une déclaration officielle votée par ADCOM, a souligné que, contrairement à de nombreux comités d’églises, où des votes sont pris pour ratifier ou pas des actions, les termes de référence du comité comprendront « un objectif visant à atteindre un consensus sur le plus de points possibles. » Là où il y aura des divergences évidentes, les points seront notés avec soin, pour le compte-rendu final au Conseil annuel de 2014.

D’après cette déclaration, « A travers de solides sessions de prière, des études de la Bible, des études de l’Esprit de Prophétie et les discussions soignées qui seront menées, le comité pour l’étude sur la théologie de l’ordination, devrait se focaliser sur les solutions qui seraient en accord avec le message, la mission et l’unité de l’Eglise Adventiste du Septième Jour. »

Retour à la liste