Actualités

Le président de l’Eglise Adventiste lance un appel pour que le 1er Décembre soit déclaré un jour de prière et de jeûne pour sout

Share |
Le président de l’Eglise Adventiste lance un appel pour que le 1er Décembre soit déclaré un jour de prière et de jeûne pour sout

Le président de l’Eglise Adventiste, Ted N. C. Wilson, à droite, a lancé un appel pour que le 1er Décembre soit décrété une journée internationale de jeûne et de prière, en faveur de deux adventistes qui sont emprisonnés au Togo, pays de l’Afrique de l’Ouest. Wilson a évoqué la situation avec les dirigeants adventistes du monde entier, à travers une vidéo conférence, qui s’est tenue le 20 Novembre. A gauche, Williams Costa Jr., directeur des Communications pour l’Eglise Adventiste Mondiale.

Antonio Monteiro, Bruno Amah, emprisonnés au Togo depuis Mars

November 20, 2012 | Silver Spring, Maryland, United States | ANN staff

Le président de l’Eglise Adventiste Mondiale, le pasteur Ted N. C. Wilson a lancé un appel aujourd’hui pour que le 1er Décembre soit décrété journée internationale de jeûne et de prière, afin de rallier le soutien de tous en faveur de deux adventistes qui sont actuellement emprisonnés au Togo, un pays de l’Afrique de l’Ouest.

Wilson et le top exécutif de l’Eglise, qui ont voté la tenue de cette journée spéciale, le 20 novembre au cours d’un conseil d’administration, ont déclaré que cet événement allait attirer l’attention sur le sort d’Antonio dos Anjos Monteiro, directeur du Département Ecole du Sabbat et Ministère Personnel au sein de l’Union du Sahel dont le siège se trouve à Lomé et Bruno Amah, un laïc adventiste et homme d’affaire à Lomé.

Les avocats adventistes et les activistes des droits de l’homme ont demandé la libération des deux hommes, depuis leur détention en Mars sous le chef d’inculpation de conspiration pour meurtres. Un togolais a impliqué Monteiro et Amah comme conspirateurs dans un réseau allégué de trafic de sang, mais une fouille policière de la maison de Monteiro et du QG de l’Eglise localement, n’a produit aucune évidence. Depuis, les autorités locales ont reconnu l’innocence des deux hommes.

Les efforts diplomatiques pour obtenir la libération des deux hommes devraient continuer. Aujourd’hui, les dirigeants de l’Eglise ont mis en place un groupe de travail dont l’objectif est de superviser les efforts faits en ce sens et John Graz, directeur des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse pour l’Eglise Mondiale, est à la tête de ce groupe. Les dirigeants d’églises font appel au soutien des membres d’églises du monde entier afin d’attirer encore un peu plus d’attention à travers une campagne sur les réseaux sociaux, pour promouvoir cette journée du 1er Décembre.

« Nous demandons à l’Eglise Adventiste dans sa totalité de s’unir par la prière et le jeûne, le 1er Décembre, » a déclaré Wilson. Le président de l’Eglise Mondiale, a rencontré les deux hommes en prison, un peu plus tôt ce mois-ci, au cours d’une tournée en Afrique de l’Ouest.

« Ce sont des membres d’églises innocents qui sont accusés à tort et nous plaidons auprès du Seigneur pour son intervention afin qu’ils puissent retrouver leurs familles et continuer leur travail, » a-t-il déclaré.

Cliquez ici pour signer la pétition demandant de prier pour la libération de Monteiro et Amah

Retour à la liste