Actualités

A Tahiti, Wilson encourage vivement le président Temaru à faire preuve d’un leadership empreint de spiritualité

A Tahiti, Wilson encourage vivement le président Temaru à faire preuve d’un leadership empreint de spiritualité

Le président de l’Eglise Adventiste Mondiale, Ted Wilson, à droite, en compagnie du président de la Polynésie Française, Oscar Temaru, à Papeete, Tahiti, la semaine dernière. Wilson a offert des conseils d’ordre spirituel et prié avec le dirigeant national au cours de leur rencontre du 08 Février.

Les adventistes devraient être des Elie modernes, propos tenus par le président de l’Eglise Adventiste Mondiale

February 11, 2013 | Papeeno, Tahiti | James Standish/ANN staff

Une spiritualité authentique est au cœur du message adventiste, a déclaré le président Ted N. C. Wilson, au cours d’une visite officielle qu’il a rendu au dirigeant de la Polynésie Française, la semaine dernière.

Le président de l’Eglise Adventiste Mondiale a rencontré le président Oscar Temaru et d’autres officiels gouvernementaux de la Polynésie Française dans le bureau présidentiel à Papeete, Tahiti, alors qu’il effectuait le tour de ces groupes d’îles du Pacifique Sud.

Le président Temaru s’est déclaré reconnaissant pour l’impact positif qu’avait l’Eglise Adventiste en Polynésie Française, ajoutant que les adventistes étaient de « bons citoyens ». Wilson, s’exprimant en français, a dit toute son appréciation de la liberté religieuse accordée par le gouvernement de la Polynésie Française. En tant qu’un pays d’outre-mer appartenant à la France, ce groupe d’îles bénéficie d’une autonomie considérable, ce qui leur permet d’avoir une plus grande liberté religieuse, que ne le permet les lois en France.

Un peu plus tard, au cours de leur conversation, Wilson a illustré la croyance de l’Eglise Adventiste en un mode de vie holistique. Désignant une table se trouvant dans le bureau présidentiel, il a eu ces propos : « Quand il manque un pied, la table ne peut tenir debout. Il en va de même pour les humains, les gens ont besoin d’une croissance spirituelle, physique, mentale et sociale. Nous sommes convaincus que Dieu souhaiterait nous voir développer harmonieusement tous ces attributs. »

Avant de prier avec Temaru et son personnel haut gradé, Wilson a lu Michée 6.8, un passage biblique qu’il avait précédemment qualifié de plan directeur pour le leadership. Ce passage de l’Ancien Testament encourage les pratiques empreintes de justice, de compassion et d’humilité. « C’est le souhait que formule Dieu à votre sujet, ainsi qu’au sujet de vos collègues et de votre personnel, » a-t-il déclaré.

Un peu plus tôt, en début de semaine, Wilson avait rencontré Gaston Tong Sang, le maire de Bora Bora et ex président de la Polynésie Française. Par la suite, Sang a fait le trajet de 45 minutes en avion afin de se rendre à Tahiti où avait lieu un rallye adventiste d’évangélisation et d’adoration qui se tenait du 07 au 09 Février 2013.

Pendant son sermon du sabbat matin, Wilson a lancé un appel pressant à un auditoire de près de 4000 personnes, afin que ceux qui la composaient accordent la priorité au développement spirituel, citant l’histoire d’Elie dans l’Ancien Testament, qui préconisait un retour à la dévotion. « Dieu nous appelle à être des Elie au sein de notre monde moderne, » a déclaré Wilson.

Les dirigeants locaux de l’Eglise Adventiste ont attribué le fort taux d’affluence au fait que les membres avaient invité amis et voisins à les accompagner. La Polynésie Française compte environ 4600 adventistes répartis dans quelques 130 îles.

« Quand nous nous rencontrons régulièrement en petits groupes, cela peut s’avérer difficile de nous imaginer  la grande communauté mondiale dont nous faisons partie, » a déclaré Jerry Matthews, président de l’Union de La Nouvelle Zélande et du Pacifique.

Le jour précédent, des milliers d’adventistes en apprirent un peu plus sur l’histoire de l’Eglise en Polynésie Française. Au tout début, les missionnaires adventistes voguèrent vers ces groupes d’îles sur un bateau appelé le Pitcairn. La colonie britannique de l’Ile de Pitcairn est historiquement parlant un avant-poste de l’adventisme dans le Pacifique Sud.

Marcel Millaud, directeur des communications pour la Mission Adventiste en Polynésie Française, a dirigé une réflexion en lisant des lettres des premiers missionnaires adventistes, empruntées aux archives du collège adventiste d’Avondale en Australie.

« Vous pouvez ressentir leurs émotions humaines alors qu’ils  luttaient, qu’ils rêvaient et que leur foi était mise au défi. J’aurais souhaité que ces pionniers puissent être avec nous aujourd’hui. Ils auraient pu constater que toutes leurs épreuves n’auront pas été vaines. Nous n’avons pas oublié les sacrifices qu’ils ont consentis. »

La dénomination adventiste compte 37 églises en Polynésie Française, ainsi qu’un collège et un centre de presse.

« Ce rallye s’est avéré être une grande bénédiction pour nous, » a déclaré Roger Tetuanui, président de la Mission  en Polynésie Française. « Il a permis de rassembler la grande famille qu’est l’Eglise… mais ce qui est le plus important c’est l’impact spirituel de ces messages. Nous nous sentons unis et spirituellement revigorés. »

Retour à la liste