Actualités

Souvenir : Les prédications et les livres de Venden axés sur la justification par la foi

Souvenir : Les prédications et les livres de Venden axés sur la justification par la foi

Morris Venden, qu’on peut voir ici à la télé de Walla Walla, à Washington, en 2003, a aidé à apporter de nouvelles perspectives en ce qui concerne le salut par la grâce, à l’Eglise Adventiste du Septième Jour dans le courant des années 70. Il est décédé dimanche dernier à l’âge de 80 ans.

Ce pasteur adventiste mettait l’accent sur Jésus, sur la doctrine du salut par la grâce

February 14, 2013 | Silver Spring, Maryland, United States | Ansel Oliver/ANN

A la suite d’une période de lutte spirituelle, Morris Venden s’est attelé à apporter à l’Eglise Adventiste du Septième Jour, dans le courant des années 70, une nouvelle perspective en ce qui concerne Jésus et la grâce par la foi.

Venden qui s’est éteint le 10 Février dernier à l’âge de 80 ans, était un pasteur de collège très connu, un conférencier très demandé et il a aussi été l’auteur de plus d’une quarantaine d’ouvrages. Il était tout particulièrement bien reçu dans le milieu estudiantin, par les jeunes pasteurs et les professionnels, qui écoutaient ses sermons traitant de l’assurance du salut.

« Il ne fait aucun doute, qu’il a de son vivant fait plus que quiconque, pour enseigner la justification par la foi au sein de la dénomination. Il a prêché à ce sujet, il a enseigné sur ce sujet et il a écrit à ce sujet, » a déclaré Floyd Bresee, qui a servi en tant que secrétaire à l’Association Pastorale au niveau mondial de 1986 à 1992.

Je pense que depuis le début, nous les adventistes, nous avons reçu la vraie théologie en ce qui concerne la grâce. La co-fondatrice de l’Eglise, Ellen G. White a évoqué ce sujet, mais nous sommes des personnes très attachées à la loi et certains souffrent de ce que je qualifierai de légalisme involontaire. Morris nous a éloigné de cette tendance, » a déclaré Bresee.

Venden a servi en tant que pasteur au sein de plusieurs collèges et d’églises universitaires, dont l’Université de La Sierra et le Pacific Union College en Californie. L’Union College au Nebraska et la Southwestern University au Texas. Il a également été le pasteur de l’église adventiste de Azure Hills en Californie du Sud, avant de prendre sa retraite en 1998.

A Azure Hills, il assurait trois services chaque sabbat qui étaient tous pleins à capacité. Son fils Lee, se souvient encore des conseils de son père, alors qu’il se faisait lui-même pasteur : « Le monde et l’Eglise Adventiste aspirent à en savoir davantage sur Jésus…. Tout pasteur qui ferait de Jésus l’unique fil à son violon, sera toujours très recherché. »

Plus tard, Venden a servi en tant qu’intervenant associé au sein du ministère la Voix de la Prophétie, dont le siège se trouve en Californie. Pendant les dernières décennies de son existence il a été atteint de dégénérescence fronto-temporales.

Tout au long de son ministère, Venden a émaillé ses sermons de traits d’esprit, faisant preuve d’un humour grinçant tout en gardant un visage impassible. Bien que possédant une forte personnalité sur la chaire,  il était timide de nature, évitant parfois de saluer les gens avant ou après ses sermons dans les églises ou aux camps meetings.

Un de ses livres les plus importants fut : « 95 Theses on Righteousness by Faith/95 thèses sur la Justification par la Foi », qui a été publié en 1987 par Pacific Press. Son livre favori était : «  From Exodus to Advent/De l’Exode à l’Adventisme », publié par la Southern Publishing Association, dans lequel il comparait, à son avis, les similitudes existant au niveau des erreurs et des leçons que ce soit dans le récit biblique de l’Exode ou dans l’histoire du mouvement adventiste.

« Je pense qu’il désirait ardemment que sa propre sous-culture s’imprègne de ces leçons afin de ne pas répéter les mêmes erreurs, » a déclaré son fils.

Venden a publié 42 ouvrages par le truchement de 4 maisons d’éditions, a confié son fils. Ils se sont bien vendus aux Etats-Unis et ont même été distribués à l’échelle internationale.

« Ses livres étaient comparables à des oasis dégageant une fraîcheur spirituelle. Ils élevaient le Christ, sans mettre uniquement l’accent sur l’observation du sabbat et de la loi, » a déclaré Ovidiu Radulescu, un pasteur qui vit à présent en Arkansas et qui à l’époque où la Roumanie était communiste, typait secrètement et distribuait des copies traduites du bestseller  de Venden « Faith that Works/La foi qui agit ».

Le slogan du livre sur Amazon.com est le suivant : « Vous n’obtiendrez pas la justice en recherchant la justice. La justice ne peut s’obtenir que lorsque l’on recherche Jésus. »

« Je connais plusieurs personnes qui ont choisies de rester au sein de l’Eglise car elles avaient lues les livres de Venden, » a déclaré Radulescu.

Venden a vu le jour à Portland, dans l’Oregon et a obtenu son diplôme de l’Université La Sierra en 1953. Son frère Lou et lui-même se sont mis ensemble pour exercer en tant qu’évangélistes en Californie, pensant même à un certain moment devenir « Les frères Venden II », succédant ainsi à leur père et à leur oncle, des évangélistes de longue date.

En 1959 le duo se sépara, quand Lou reçut un appel pour enseigner au « Japan Missionary College/Collège missionnaire du Japon ».

Ce fut vers cette époque, alors qu’il avait la trentaine, que Venden réalisa qu’il n’avait pas une foi spirituelle solide, et il en arriva presqu’à abandonner le ministère, nous confie son fils. « Papa est passé par une crise. Sa propre vie spirituelle était vide. Il connaissait plusieurs faits concernant Jésus, mais ne le connaissait pas en tant qu’ami. »

C’est en lisant le livre « Vers Jésus » d’Ellen G. White que Venden va renouer avec sa connexion spirituelle, ce qui va lui permettre plus tard, de mettre constamment l’emphase sur les doctrines de la dénomination, au sujet de Jésus.

Tel son héros, le pasteur adventiste H.M.S. Richards Sr., « il était convaincu que le message adventiste pouvait être résumé avec à-propos en ces termes « Jésus seul », a déclaré son fils.

Un service commémoratif est prévu à 10.00 a. M., le dimanche 03 Mars à l’Eglise Universitaire de Loma Linda, en Californie.

D’après un sermon de 2003, voici ce que pensait Venden des enterrements : Un excellent service funèbre est celui où Jésus est le centre d’intérêt….Pourquoi ne pas donner gloire à celui qui accorde la vie au lieu de dresser un panégyrique du défunt?"

-- Des informations supplémentaires disponibles avec Mark A. Kellner et Jay Wintermeyer

Retour à la liste