Actualités

Dans le sud du Mexique, la liberté religieuse connaît un essor, malgré son passé historique d’intolérance.

Dans le sud du Mexique, la liberté religieuse connaît un essor, malgré son passé historique d’intolérance.

Plus de 25 000 personnes ont assisté au festival de samedi sur le thème « Amitié et Liberté Religieuse », au stade Victor Manuel Rayna, à Tuxtla Guttiérez, Chiapas, dans le Sud du Mexique. Cela a été la plus grande célébration en son genre, dans une région, où des milliers de protestants ont subis des persécutions à cause de leur foi.

Le festival de la liberté religieuse célèbre les progrès accomplis au cours des dernières années

April 02, 2013 | Tuxtla Gutiérrez, Chiapas, Mexico | IAD/ANN staff

Le festival de grande envergure en faveur de la liberté religieuse, qui a eu lieu dans l’état de Chiapas, au sud du Mexique, souligne à quel point la liberté de conscience continue à progresser dans cette région qui a un passé historique connu pour sa persécution vis-à-vis de certaines religions.

Le festival de samedi qui a été placé sous le signe de « L’amitié et la Liberté Religieuse », a attiré plus de 25 000 personnes au stade Victor Manuel Rayna, dans la ville de Tuxtla Gutiérrez. Cet événement a également été retransmis sur la radio internet.

« Les habitants de Chiapas savent ce que signifie la persécution à caractère religieux, ils savent ce qu’il en coûte que de suivre sa conscience, » a déclaré John Graz, secrétaire général de l’Association Internationale pour la Liberté Religieuse. « Nous sommes reconnaissants face à la progression de la liberté religieuse, ce qui permet ainsi aux gens de choisir leur confession de foi sans avoir à encourir de la résistance. »

Un peu plus tard, Graz a déclaré que cet événement avait été organisé afin de remercier l’état de Chiapas, son gouverneur et les autorités pour la liberté religieuse accordée.

Il a ajouté que cette célébration était la plus importante en son genre au sein de cette région.

Des incidents d’intolérance à l’égard de ceux ne professant pas la même foi, que celle professée par la majorité des habitants de cette région à prédominance catholique, ont connu un déclin considérable au cours des dernières années. Il y a dix ans de cela à peine, cette région était connue pour sa persécution à l’encontre des protestants.

En 2008, ANN a visité des congrégations où les voisins avaient interdit des constructions d’églises qui avaient pourtant eu leur permis pour le faire. Dans certaines autres régions de cet état, des bâtiments étaient parfois détruits ou des croyants protestants étaient emprisonnés pour s’être converti et avoir délaissé la foi prédominante.

En 2011, IRLA avaient organisé un forum à Chiapas, qui avait attiré 600 personnes, dont des pasteurs, des laïcs et des officiels gouvernementaux. Des officiels fédéraux et de l’état ont déclaré que certaines lois avaient été promulguées récemment afin de garantir la liberté religieuse et qu’une reconnaissance totale et la mise en pratique de ces lois, seraient en vigueur très prochainement.

Au cours du festival de samedi, le président de l’Eglise Adventiste, Ted N. C. Wilson, a publiquement présenté ses remerciements personnels au maire de Tuxtla Guttiérez pour avoir permis la tenue de ce festival dans sa ville et pour avoir facilité la tâche des organisateurs.

« Nous sommes très reconnaissants envers les autorités gouvernementales et envers toutes les personnes de bonne volonté, pour la liberté religieuse dont nous jouissons, » a déclaré Wilson. « Dieu nous demande de promouvoir et de nourrir la liberté de conscience non seulement à Chiapas mais également dans le monde entier. »

Chiapas compte 218 000 adventistes. L’année dernière, l’Eglise Adventiste au Mexique a créé une cinquième union administrative, l’Union des Missions de Chiapas, afin de desservir et de diriger le nombre croissant de membres.

Retour à la liste