Actualités

Les adventistes présents pour porter secours à ceux touchés dans le désastre causé par l’effondrement d’une usine au Bangladesh

Share |
Les adventistes présents pour porter secours à ceux touchés dans le désastre causé par l’effondrement d’une usine au Bangladesh

Les secouristes à l’œuvre le samedi 27 Avril, afin de dégager des survivants des décombres d’un bâtiment qui s’est effondré à Savar, au Bangladesh. Les secouristes adventistes portaient des uniformes orange.

Des jeunes formés pour, étaient parmi les premiers présents sur le lieu du drame et ont secourus 4 survivants

April 30, 2013 | Savar, Bangladesh | Benjamin Raksham/BAUM/ANN

Les adventistes faisaient partie des premiers à porter secours aux victimes de l’effondrement d’un bâtiment commercial à Savar, au Bangladesh, désastre qui a attiré l’attention de la presse internationale et qui a relancé le débat sur la qualité des bâtiments.

Dix jeunes adventistes, formés pour porter secours en cas de tremblement de terre et d’effondrement potentiel de bâtiments, étaient parmi les premiers sur le site après l’effondrement du 24 Avril, et ont aidé à dégager 30 personnes dont 4 étaient encore en vie.

Un autre groupe formé de 125 jeunes adventistes se sont rendus sur les lieux du drame le samedi 27 Avril pour prêter main forte aux secouristes. Le groupe a aidé à dégager 3 femmes ainsi que de nombreux corps. Ils ont également fournis nourriture et eau aux survivants.

Ce bâtiment commercial de 8 étages étaient connu comme le Rana Plaza et était situé à environ 45 km de la ville de Dhaka, la capitale.

Le bâtiment abritait 5 usines de vêtements, des lignes de production, des banques et des centaines de boutiques. On estime à environ 3500 le nombre de personnes présentes à l’intérieur au moment du drame, dont la majorité des femmes âgées de moins de 25 ans, ouvrières dans les usines de confection. A ce jour, environ 400 corps ont été retrouvés et 2444 personnes blessées ont été secourues, mais des centaines d’autres sont toujours portées disparues.

ADRA Bangladesh a également réagi avec promptitude, en fournissant des bouteilles d’oxygène, des masques, des torches, des marteaux, des pelles et autres outils nécessaires pour les premiers secours. Selon le directeur d’ADRA Bangladesh, Serpa Santana Landerson, ADRA envisage de faire un don financier au fond de soutien du premier ministre, après l’approbation de son comité.

Au cours d’une rencontre de jeunesse, le sabbat 26 Avril, les jeunes ont spontanément recueilli 12 100 Takas, soit environ $160 en faveur des victimes.

Des rapports ont confirmé qu’au moins un adventiste, un jeune homme appelé Bitu Baroi, est toujours porté disparu. Il travaillait dans une des usines de confection. Sa mère travaille à Pollywog, une industrie d’artisanat sponsorisée par l’Eglise Adventiste et qui est située sur le campus de l’Union des Missions du Bangladesh.

Le lieu du désastre est situé à environ 20 km des bureaux de l’Union.

L’industrie de la confection est la plus grande industrie du pays et est celle qui rapporte le plus de devises étrangères. Le Bangladesh est le second plus grand exportateur de vêtements au monde, après la Chine. Il y a plus de 5000 usines de ce genre au Bangladesh, plus particulièrement à Dhaka et Chittagong. Ce nombre ne comprend que les usines enregistrées auprès de cet organisme : Bangladesh Garment Manufacturers and Exporting Association. Mais il en existe des centaines d’autres.

Il existe environ 6 millions d’ouvriers d’usines, des femmes pour la plupart, employées directement par cette industrie.

Retour à la liste