Actualités

En Jamaïque, un adventiste malvoyant a été élu président du sénat

En Jamaïque, un  adventiste malvoyant a été élu président du sénat

Floyd Morris est le premier président non voyant du sénat jamaïcain. Il est membre de l’Eglise Adventiste et a toujours milité en faveur de la communauté des autrement capables.

Morris a cité le verset à mémoriser de la semaine durant la cérémonie d’intronisation

May 23, 2013 | Kingston, Jamaica | Nigel Coke

Floyd Morris a créé l’événement en Jamaïque la semaine dernière, quand il est devenu le premier malvoyant à être élu au poste de président du sénat jamaïcain, la haute maison parlementaire.

Cet adventiste de 44 ans est très connu sur cette île des Caraïbes pour être un défenseur de la communauté des autrement capables.

Dans son discours d’intronisation du 17 Mai, Morris a cité Michée 6.8, le verset à mémoriser de la leçon de l’Ecole du Sabbat de cette semaine « On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien : et ce que l’Eternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde et que tu marches humblement avec ton Dieu. »

Au cours d’un entretien, Morris a déclaré que sa nomination était une preuve de la fidélité de Dieu et qu’elle s’était faite en dépit des années d’incertitude concernant la direction que prendrait sa vie.

« Les événements m’ont prouvé une fois de plus que Dieu existe, » a-t-il déclaré.

Le premier ministre jamaïcain, la très honorable Portia Simpson-Miller,  a déclaré au cours d’une interview qu’elle avait toujours éprouvé de l’admiration pour le sens éthique de Morris, pour sa discipline et pour sa règle de conduite.

« Je pense que le sénat va grandement bénéficier du leadership de Morris, et il ne fait aucun doute qu’il continuera à être une source d’inspiration pour les autres, que ce soit ici ou ailleurs, » a ajouté Simpson-Miller.

Morris est l’animateur du programme « Voir à partir d’une perspective différente » et fait du jogging chaque jour ouvrable avec l’aide de son chauffeur. Il est devenu le premier sénateur jamaïcain aveugle en 1998.

Morris a commencé à perdre sa vision à l’âge de 17 ans dû à un glaucome pour devenir complètement aveugle six ans plus tard.

Il a bénéficié de l’aide de la société des aveugles de la Jamaïque où il a appris à lire et à écrire en Braille. Il a depuis complété un diplôme en communications de masse et un master en philosophie gouvernementale. Actuellement, il poursuit un doctorat en communication politique.
« Les personnes autrement capables doivent réaliser que nous vivons à une époque où les opportunités pour les gens souffrant d’un handicap se sont améliorées, tout particulièrement dans le contexte de la Convention des Nations Unies sur le Droit des personnes souffrant d’un handicap ».

Il a ajouté que l’un des objectifs majeurs de cette année parlementaire était  de faire passer la loi sur le « National Disability Act » pour laquelle il milite depuis  1998.

Everett Brown, le président de l’Eglise Adventiste en Jamaïque a déclaré que les 270 000 membres d’églises étaient fiers de cette nomination, à juste titre.

« Malgré son handicap, le sénateur Morris a toujours démontré sa foi en Dieu et fait preuve d’une détermination chrétienne malgré les difficultés, » a ajouté Brown. « Nous sommes certains que son engagement vis-à-vis des idéaux chrétiens, son caractère irréprochable ainsi que son amour pour le peuple jamaïcain, lui permettront de servir le sénat avec distinction. »

Environ 10% de la population jamaïcaine est adventiste et les membres occupent de hautes fonctions au sein du gouvernement et dans le monde des affaires. L’adventiste Sir Patrick Allen est gouverneur-général de la nation jamaïcaine.

Retour à la liste