Actualités

Une étude américaine menée par des adventistes démontre que les végétariens vivent plus longtemps

Une étude américaine  menée par des adventistes démontre que les végétariens vivent plus longtemps

Les végétariens ont enregistré 12% moins de décès sur une période de 6 années, comparés à ceux qui consomment de la viande, selon une étude publiée par des chercheurs adventistes de l’Université adventiste de Loma Linda.

Les agences de presse de renom ont publié l’étude menée par l’Université de Loma Linda

June 04, 2013 | Silver Spring, Maryland, United States | Ansel Oliver/ANN

Les personnes pratiquant un régime végétarien vivent plus longtemps que ceux ayant un régime carné, selon une étude conduite auprès de 70 000 adventistes.

Une étude menée sur une période de 6 ans, publiée hier dans « JAMA Internal Medecine », un journal de  l’Association Médicale Américaine, a démontré que les végétariens avaient 12% moins de chance de mourir.

Cette étude qui a été financée par l’Institut National de Santé des Etats-Unis, a été menée par l’Université de Loma Linda, une institution adventiste du sud de la Californie. Les chercheurs ont travaillé auprès de 73,308 adventistes qui suivent le régime alimentaire à base de plantes à divers degrés, comme le préconise l’Eglise.

Selon les chercheurs, parmi les participants, 5 548 étaient des végans, 21 177 étaient des ovo-lacto végétariens (qui consomment des produits laitiers et des œufs), 7 194 étaient des végétariens consommant également du poisson et 4 031 consommaient de la viande de temps en temps.

Le résultat de ces recherches vient confirmer les bienfaits d’un régime végétarien, a déclaré l’auteur et Dr. Michael Orlich, qui est à la tête de ces recherches.

« Les gens devraient tenir compte de ces résultats quand ils veulent choisir quel régime alimentaire adopter, » a déclaré Ohrlich à Bloomberg. « Les divers types de régimes végétariens peuvent s’avérer efficace pour réduire le taux de mortalité comparé à des régimes non-végétarien. »

Ohrlich, qui est le directeur du programme de médecine préventive au centre médical de l’Université de Loma Linda, a déclaré que le fait que les sujets étudiés avaient un taux infime d’utilisation de tabac et d’alcool, les avaient beaucoup aidés.

Le « Wall Street Journal » a fait remarquer aujourd’hui, que selon cette étude  le cancer frappait aussi bien les végétariens que ceux qui ne l’étaient pas.  De plus, une alimentation végétarienne n’est pas forcément une alimentation saine. Des aliments frits contiennent de grandes quantités de graisses, et certaines viandes sont plus propices à la santé que d’autres.

Les chercheurs ont fait remarquer que les avantages sanitaires se révélaient plus bénéfiques pour les hommes. Il n’a pas été déterminé de manière précise la raison pour laquelle un régime végétarien avait moins d’impact sur les femmes. Les recherches à venir tenteront de déterminer les réactions spécifiques de chaque genre par rapport à certains aliments.

Le Dr. Kathleen Kuntaraf, directrice associée au département santé de l’Eglise Adventiste Mondiale, a déclaré qu'un régime végétarien faisait partie d’un style de vie holistique et sain.

« Il y a de plus en plus de gens qui reconnaissent que nos principes vieux de 150 ans sont réellement scientifiques, » a-t-elle ajouté.

Les adventistes du septième jour ont de tout temps préconisé un régime végétarien. Le fondateur  de l’Ecole publique de santé de Loma Linda a dû surmonter la résistance de la communauté sanitaire en 1940 afin de pouvoir produire une étude servant de point de repère pour démontrer les bienfaits d’un régime végétarien, certifiant qu’un tel régime contenait suffisamment de protéines, entre autres bénéfices.

Au cours des dernières années, on a pu noter que les adventistes étaient un des groupes qui vivaient le plus longtemps, parmi les sujets étudiés. En 2008,  l’auteur de l’ouvrage « Blue Zones », Dan Buettner, a écrit de manière extensive sur les principes de santé des adventistes et sur leur longévité.

Retour à la liste