Actualités

Des centaines de baptêmes à l’issue de NY13, dont la conclusion s’est faite au Nassau Coliseum

Share |
Des centaines de baptêmes à l’issue de NY13, dont la conclusion s’est faite au Nassau Coliseum

Tomas Olivera de Peekskill à New York, était le premier de plusieurs adventistes à se faire baptiser par le président de l’Eglise Adventiste Mondiale, le pasteur Ted N. C. Wilson, pendant l’événement NY13, au Nassau Veterans Memorial Coliseum, à Uniondale, New York.

Wilson a déclaré aux 12 000 adventistes présents que la campagne était loin d’être finie

June 29, 2013 | Uniondale, New York, United States | Mark A. Kellner, Adventist Review

Vêtu d’une robe baptismale bleu foncé, Tomas Olivera de Peekskill, New York, est entré dans la piscine géante, placée devant la plateforme, au Nassau Veterans Memorial Coliseum, en cet après-midi, n’ayant qu’une pensée en tête, il allait finalement se faire baptiser. 

On s’est rapidement rendu compte que le pasteur qui plongeait Oliveira sous l’eau était le président de l’Eglise Adventiste Mondiale, le pasteur Ted N. C. Wilson, qui venait tout juste de terminer un sermon sur le rôle que jouerait ce mouvement religieux à la fin des temps.

Oliveira était tout sourire ainsi que l’était John MacKneil, un ancien résident de Greenwich Village à New York, qui était retourné à l’église adventiste historique dans la 11ème Rue, pour écouter le séminaire de quatre semaines de Wilson sur le thème « Révélation d’Espoir ». MacKneil a également été baptisé par Wilson et était quelque peu ému par cette expérience.

« Cela m’a inspiré que de me faire baptiser par cet homme de Dieu, » a déclaré MacKneil, qui se tenait debout à côté de Wilson, qui a servi au sein de cette église au début de son ministère. « Je voulais me faire baptiser. Je devais me faire baptiser. Je me sens bien et je me sens inspiré. » MacKneil aussi bien que Wilson ont déclaré que le frère de MacKneil comptait bientôt se joindre à l’église.

L’inspiration était certainement le thème de cette journée de réjouissance et d’engagement qui a été célébrée sous la bannière d’un camp meeting organisé conjointement avec les fédérations du Grand New York et du Nord-Est, quelque chose que les officiels locaux ont qualifié de grande première pour les deux groupes. Les adventistes sont venus de toutes les régions, ainsi que les officiels du QG de l’Eglise Adventiste Mondiale et ceux de la Division Nord-Américaine, sans compter ceux qui venaient d’un peu plus loin, pour marquer la fin de cette phase initiale d’évangélisation en zone urbaine et pour accueillir les nouveaux croyants. Au moins 150 personnes se sont fait baptiser au Nassau Coliseum, a déclaré Mark Finley à Adventist Review, sans compter ceux qui se faisaient baptiser dans les églises régionales, au même moment. On estime à 2000, le nombre de baptêmes qui ont eu lieu dans le cadre de NY13, sans compter ceux qui se sont fait baptiser en cette journée.

Des centaines d’autres s’étaient déjà fait baptiser avant cet événement, car la ville de New York a accueilli plus de 400 événements à caractères évangéliques organisés par des congrégations adventistes. Comme l’a dit Wilson au cours de son sermon, en parlant des efforts consentis pour NY13, « Ce n’est pas un sport pour spectateurs, » faisant référence à tous ces vice-présidents et autres dirigeants de l’Eglise Mondiale qui ont aussi tenu des campagnes d’évangélisations dans diverses régions de New York.

Il y avait au moins le président d’une autre division qui était là pour observer le résultat : Erton Kohler, président de la Division Sud-Américaine et son épouse Adriene, ont été vus parmi ceux qui étaient présents le sabbat matin, très heureux sans aucun doute, de voir que « Arautos do Rei », (King’s Herald ) le quartet brésilien, faisaient partie des musiciens qui sont intervenus pour le service d’adoration.

La musique n’était pas le seul sujet de réjouissance en ce sabbat matin : plusieurs officiels de la vie publique ont acte de présence en signe de reconnaissance de l’impact de l’Eglise Adventiste du 7ème Jour sur la communauté. Le maire, Wayne J. Hall Sr.de Hempstead, New York a souhaité la bienvenue aux adventistes et Una S. T.  Clarke, un ex membre du conseil de ville de la ville de New York et mère de la représentante américaine Yvette Clarke (D-Brooklyn), a aussi été vue dans l’assistance.

Mais le plus grand hommage rendu aux adventistes est venu de Bill DeBlasio, qui est avocat public de la ville de New York, un poste connu précédemment sous le titre de président du conseil de ville.

« Je représente les 8.4 millions de newyorkais, » a déclaré DeBlasio. « Et je suis là pour dire notre appréciation pour le travail qu’accomplit les adventistes au sein de la communauté, » a-t-il ajouté.

« J’ai été touché par le travail accompli par vos jeunes après l’ouragan Sandy. Chaque jour, l’Eglise Adventiste fait un bon travail au sein de la ville de New York, » a déclaré DeBlasio. Il a félicité les adventistes pour leurs efforts afin de promouvoir un style de vie sain et pour leurs écoles en qualifiant le système éducatif adventiste « d’un des meilleurs au monde. »

DeBlasio a conclu par ces mots « Chaque jour qui passe, les adventistes contribuent à faire de la ville de New York, une meilleure ville, une ville plus forte. » « Dieu vous bénisse. »

Faisant suite aux commentaires de ces personnalités publiques, Mark Finley a prié en faveur de Hall, DeBlasio et Clarke, à qui Wilson a également souhaité la bienvenue.

Dans son message du sabbat matin, Wilson a souligné que cet événement du 29 Juin, quoique historique ne signifiait pas la fin des efforts d’évangélisation à New York : « NY13 continue jusqu’au retour de Jésus ! »

Faisant référence au petit livre qui était doux au palais mais amer dans les entrailles (Apocalypse 10.8-9), Wilson a établi le parallèle avec les disciples de Jésus qui furent déçus, ayant cru que Jésus fonderait le royaume de Dieu, alors qu’il était sur la terre, mais qui fut crucifié à la place, avant d’être enterré puis ressuscité et la déception des millérites. Ces millérites de 1840, d’où sont issus les adventistes, pensaient que les 2300 soirs et matins de Daniel 8 annonçait le retour de Jésus sur terre, en  Octobre 1844.

A la place, les disciples du premier siècle ont commencé à prêcher l’évangile et ils bouleversèrent le monde (Actes 17.6). Ainsi, a ajouté Wilson, nous les adventistes, les descendants spirituels des millérites désappointés, avons proclamé le message des trois anges et le prochain retour de Jésus au monde entier.

« Il n’est pas question ici d’une autre église, » a déclaré Wilson. « L’Eglise Adventiste du 7ème Jour est un mouvement qui vient de Dieu. »

Faisant ressortir que l’Eglise était présente au sein de 200 nations et territoires autour du globe, Wilson a rendu hommage aux efforts d’évangélisation fait par le biais des médias, déclarant « La Radio Mondiale Adventiste a un impact considérable de par le monde. Il a aussi rendu hommage à Hope Channel et 3ABN pour le travail qu’ils accomplissaient.

Wilson a de nouveau fait ressortir que la célébration du jour ne signifiait pas la fin des efforts d’évangélisation à New York. Il a déclaré à l’assistance « Nous sommes venus ici dans le cadre de « Missions au sein des villes ». Aujourd’hui n’est pas un point culminant, car la mission continue. »

S’entretenant avec Adventist Review, en attendant de baptiser Oliveira, Wilson a déclaré que sa propre campagne avait été « une expérience extraordinaire à Greenwich Village. L’audience  nous a accompagnée tout le temps. »

Les membres de la congrégation ont été impressionnés. Duane Cady, président intérimaire du collège adventiste Atlantic Union, dans le Massachussetts, en visite dans sa ville natale, Syracuse, New York, était présent.

Cady, un ex président du conseil d’administration de l’Association Médicale Américaine, a du refouler ses larmes en voyant le nombre de nouveaux baptisés.

« C’est extraordinaire. Nous progressons et j’en suis enchanté, » a-t-il déclaré.

« Alors que la cérémonie de baptême continuait, et qu’on attendait le moment des chants et des témoignages, il était évident que l’atmosphère de joie allait durer encore un bon moment. »

Retour à la liste