Actualités

Le service communautaire a marqué le coup d’envoi de la Conférence Mondiale de la Jeunesse Adventiste en Afrique du Sud

Share |
Le service communautaire a marqué le coup d’envoi de la Conférence Mondiale de la Jeunesse Adventiste en Afrique du Sud

Samantha Lee, 21 ans, australienne, s’est portée volontaire, avec des amis, la semaine dernière pour enseigner à des enfants du « Christian Crisis Centre » à Kameeldrift en Afrique du Sud, dans le cadre de la Conférence Mondiale de la Jeunesse Adventiste. « Les enfants ont aimé les caméras, » a-t-elle déclaré.

3100 jeunes et jeunes adultes participent à la cérémonie d’ouverture à Pretoria

July 08, 2013 | Pretoria, South Africa | Ansel Oliver/ANN

L’australienne, Samantha Lee, a passé toute la semaine écoulée à travailler dans un foyer pour les orphelins et les enfants sans-abris, et a déclaré que cette semaine de service était un cadeau pour elle, un voyage pour célébrer son 21ème printemps.

« Je voulais me rendre quelque part afin d’aider quelqu’un et ne pas me contenter de vacances qui ne profiterait qu’à moi, » a-t-elle déclaré.

Lee qui a passé cette semaine avec des amis, à travailler au « Christian Crisis Centre » à Kameeldrift est une de ces milliers de jeunes adventistes qui sont venus ici, en provenance du monde entier, pour la semaine d’ouverture de la Conférence Mondiale de la Jeunesse Adventiste.

Le ; « Impacte l’Afrique du Sud : 3ème Conférence Mondiale sur les Jeunes et le Service Communautaire » a lieu du 08 au 13 Juillet avec au programme une semaine consacrée à des projets de service, suivi d’une semaine de sessions générales et de services de dévotions dans l’après-midi.

La semaine dernière, les volontaires ont participé à plus de 60 projets à travers Capetown, Soweto et dans la capitale, Pretoria.

« Les gens ont passé des moments merveilleux à servir et à créer un réel impact à travers le pays, » a déclaré le directeur du Département de la Jeunesse adventiste à l’échelle mondiale, Gilbert Cangy.

Simone Thiel, une allemande de 18 ans, a décrit l’expérience comme étant « la meilleure semaine de ma vie. » Elle a déclaré qu’un groupe venant d’Allemagne et elle-même ont peint une église à Dobsonville, Soweto, et travaillé dans un orphelinat. La cerise sur le gâteau était d’habiter chez les membres d’église. « En Allemagne, c’est impossible d’avoir 60 personnes mangeant tous dans la même chambre. C’est trop petit et nous aimons avoir notre espace. »

Lindsay Foolchand, 30 ans, un guide touristique de l’Ile Maurice a travaillé à Soweto, faisant la cuisine et lavant les vêtements dans un foyer pour handicapés. Il a tout particulièrement apprécié le style de chants des adventistes locaux. « C’était tellement intense. Cela venait du cœur. C’était très différents de ce à quoi nous sommes habitués, » a-t-il ajouté.

Stefanie Sandoval,  ingénieur de 25 ans, originaire du Venezuela, a recueilli de la nourriture et des vêtements pour les familles nécessiteuses et réparé le plancher dans le dortoir d’une école à Heidelberg. « C’était notre première fois, » a-t-elle déclaré, faisant référence à la réparation du plancher. « Nous avons dû apprendre. Mais, tout le monde était content. »

Tapuwa Taps Mathiba, un sud-africain de 16 ans, a travaillé avec un groupe dans le but de mettre sur pied une Ecole Biblique de Vacances à l’intention de 30 enfants de la cité de Tembisa. Il a également aidé à remodeler une maison qui pourrissait à Mamelodi. « Je ne pensais pas que quiconque pouvait habiter dans une telle maison, » faisant allusion à un deux pièces abritant huit personnes.

Armando Miranda, un vice-président de l’Eglise Adventiste Mondiale, a supervisé 11 projets dans Capetown. Il a déclaré qu’un groupe de canadiens, d’australiens et de russes ont travaillé ensemble afin de nettoyer un quartier pauvre de la ville et ont par la même occasion enseigné aux enfants comment garder l’endroit propre. « C’était vraiment important, car ils ont impliqués toute la communauté, » a ajouté Miranda. « Ce fut une expérience merveilleuse pour tout le monde et ils se sont faits beaucoup d’amis. »

La cérémonie d’ouverture de ce soir a réuni quelques 3100 jeunes en provenance de 97 pays, dans le centre de convention de l’hôtel Saint George. La soirée a débuté par une parade des nations, chaque pays représenté par quelqu’un portant le drapeau national, dans un costume traditionnel. Les participants dans l’auditorium plein à craquer, s’efforçaient de tout voir armés de caméras et de tablettes afin de tout immortaliser.

Dans le fond du hall, une chorale africaine interprétait « Amen » avec des mouvements rythmiques, a déclaré Janina Betlinski, 32 ans, originaire de l’Oregon, aux Etats-Unis, qui les observait perché sur un rebord. « Je suis toute étonnée, je ne m’attendais pas à ce que ce soit si coloré et à cette musique. C’est merveilleux, » a-t-elle ajouté.

Irvin Khoza, président de la première ligue de football en Afrique du Sud  a souhaité la bienvenue à tous les participants, tout en exprimant sa gratitude à l’Eglise Adventiste pour l’éducation qu’elle lui avait donnée. L’ex directeur du département de la jeunesse à l’échelle mondiale, Baraka Muganda, qui est originaire de Tanzanie a été honoré pour ses services. Le maire, de la cité de Tshwane, Kgosientso Ramokgopa, a invité les participants à ne pas oublier de mentionner l’ex président Nelson Mandela, qui se trouvait dans un hôpital à une dizaine de kilomètres, dans leurs prières.

Cangy, le directeur du Ministère de la Jeunesse Adventiste, s’est adressé aux participants, en citant le thème de la rencontre : « Jésus est dans la ville, car vous y êtes, » avant de déclarer la conférence officiellement ouverte.

Retour à la liste