Actualités

Les adventistes s’efforcent d’offrir une meilleure existence au peuple taïwanais

Les adventistes  s’efforcent d’offrir une meilleure existence au peuple taïwanais

Jane Lin, l’officier exécutif de la Fondation Adventiste de Taïwan, présentant un « Happy Craft Kit », un don de l’agence à ceux fréquentant les plus petites écoles élémentaires de l’île.

La Fondation Adventiste de Taïwan impacte les petits fermiers, les étudiants défavorisés et les communautés dans le besoin

September 09, 2013 | Jeju Island, Korea | Mark A. Kellner, Adventist Review

Bien que Taïwan soit considéré par certains comme étant un noyau global de prospérité, car cette île est celle de puissances globales telles ASUS, Acer et Eva Air entre autres, elle abrite également des poches de pauvreté, de souffrance et des défavorisés qui attendant un peu de compassion que seul des mains chrétiennes peuvent  leur apporter.

Bien justement, Jane Lin possède ce genre de mains. 

Lin est l’officier exécutif de la Fondation Adventiste de Taïwan, une association caritative enregistrée opérant sur l’île et s’occupant des personnes les plus défavorisées, dont les fermiers indigènes, qui sont très souvent exploités par les plus grands agriculteurs qui achètent leurs produits, les étudiants des écoles élémentaires n’ayant pas plus de28 élèves et les nécessiteux de Taïwan dont les maisons sont pour la plupart en pleine décrépitude.

« Notre vision est de motiver et d’habiliter les gens de Taïwan à mener une meilleure existence, » a déclaré Lin, citant le credo du groupe.  Pour y parvenir, nous sponsorisons des projets visant à aider ceux dans le besoin.

« Dieu nous a abondamment béni, » a déclaré Lin en se souvenant de sa première année à la fondation.

En ce qui concerne les fermiers, notre objectif est de les aider à entrer en contact directement avec les consommateurs à travers les marchés ouverts et les encourager à cultiver des produits organiques. Ceci créera un nouveau marché pour ces fermiers, qui selon Lin, sont souvent exploités en vendant aux plus grandes corporations.

« Si les fermiers sont mieux payés pour leur récolte, » a-t-elle déclaré, « ils auront un meilleur train de vie. » Elle a ajouté que le groupe aidait également les fermiers à afficher des photos de leurs produits sur Pinterest, un réseau social cybernétique qui a pour objectif de créer la demande pour ce genre de produits.

Bien  que le système éducatif de Taïwan soit bien considéré, quelques étudiants, comme c’est le cas dans d’autres pays du monde, même aux Etats-Unis, bénéficient de moins de ressources comparés à ceux fréquentant de plus grands établissements. Afin de venir en aide à ces étudiants, la fondation leur procure un « Happy Craft Kit », composé de plusieurs pièces de coton de toutes les couleurs. Ces pièces sont ensuite utilisées pour faire des dessous de verre, ce qui permet aux élèves de fabriquer quelque chose de leurs propres mains tout en s’adonnant à une activité artistique.

« Si les enfants aiment utiliser leurs mains pour fabriquer quelque chose, » a expliqué Lin, « plus tard dans la vie, ils vont les utiliser pour venir en aide aux autres. »

Et pour ceux vivant dans des conditions défavorables, la Fondation Adventiste de Taïwan fait appel au volontariat pour aider au nettoyage, à la réparation et même à la reconstruction où le besoin se fait sentir.

« Personne ne les aide et personne ne s’en soucie, «  a déclaré Lin, faisant référence à ces nécessiteux. D’autres agences caritatives commencent à faire appel à la fondation, nous demandant d’aider les familles dans le besoin.

Parfois, selon Lin, il nous faut tout simplement procéder au nettoyage de la maison et donner des instructions sur la façon de tenir une maison, quelque chose qui avait été apparemment négligé. « L’objectif est d’équiper les foyers des fonctions basiques et de les rendre propres et sécurisés. »

Le financement de la Fondation Adventiste de Taïwan est majoritairement assuré par la Division de l’Asie du Nord et du Pacifique. Le comité d’administration est présidé par Stanley Wai Chun Ng, assistant du président de cette division pour tout ce qui concerne la Chine. Mais le groupe accepte des dons externes et espère devenir autonome, a déclaré Lin, ajoutant qu’ils espéraient être équipés prochainement pour recevoir des dons par carte de crédit. Vous pouvez avoir plus d’informations sur ce groupe en visitant www.twaf.org.tw.

Retour à la liste