Actualités

Ils étaient des milliers à entendre l’appel lancé par Wilson pour davantage d’évangélisation au cours du «GYC» qui s’est tenu à Orlando

Share |
Ils étaient des milliers à entendre l’appel lancé par Wilson pour davantage d’évangélisation au cours du «GYC» qui s’est tenu à Orlando

Pastor Ted N.C. Wilson, General Conference president, encouraged GYC participants to maintain and show Adventist standards. "Millions all over the world are aching for something different. They long for genuine, authentic Christianity," he said. [photo: Adam Jackson/GYC]

Dans son sermon, le président adventiste a lancé un appel à combattre ce qu’il a qualifié de mentalité de « Mars Hill »

January 06, 2014 | Silver Spring, Maryland, Etats-Unis | Mark A. Kellner/Adventist Review

Des milliers d’adventistes venant des 50 états des Etats-Unis et de 60 autres pays ont entendu un appel en faveur de la sanctification et de l’engagement au message central du mouvement, au matin du sabbat  04 Janvier, alors que l’événement annuel « Generation Youth for Christ » atteignait son apogée à Orlando, en Floride. On a estimé à 6200 le nombre de personnes qui ont assisté au service du sabbat matin.

« En tant que jeunes adventistes au service de Dieu devant les hommes et les anges, vous êtes appelés à proclamer le message d’espoir du second avènement, qui s’accompagne d’un besoin pour un réveil, la repentance et la réforme par la puissance du Saint-Esprit, » a déclaré Ted N. C. Wilson, président de l’Eglise Adventiste Mondiale, qui avait été un moment plus tôt proclamé « Président des jeunes adventistes » par Justin McNeilus, président actuel du GYC. Un Wilson souriant a répondu à cette accolade en déclarant que ce titre était encore mieux que « président de la Conférence Générale ».

Ce dirigeant d’église vétéran a repris son sérieux quand il a lancé un appel en faveur de l’évangélisation menée par les jeunes de l’église, dont plusieurs avaient participé aux sessions de formation traitant d’évangélisation au cours de cet événement annuel de quatre jours, participant même à un effort d'évangélisation d’un jour au sein de la 5ème plus grande ville de Floride, avec une population estimée en 2012 à environ 250 000 habitants.

Selon les officiels de GYC, 2800 personnes ont participé à l’effort de démarchage. Les volontaires ont frappé à 22 622 portes, laissé 15 517 pamphlets, donné 2 238 copies de la « Grande Controverse » à des individus et prié avec 2 089 personnes, enregistrant 216 requêtes pour un suivi en études bibliques.

« Ma première expérience d’un GYC s’est avérée fantastique car nous avons participé à un effort d’évangélisation.  Cela a été une bénédiction pour moi, car j’ai pu atteindre d’autres personnes en quelques minutes, » a déclaré Nishele Adams, une étudiante de 19 ans au collège Lehman, dans la ville de New York.

Mario Sanchez, 22 ans, d’Oakland, en Californie, a ajouté, « c’était extraordinaire de pouvoir rencontrer des gens venant de différentes parties du monde, de différentes cultures, d’âges différents, mais tous désireux d’accomplir l’œuvre du Seigneur. »

Citant le récit où Paul proclame le Christ aux intellectuels d’Athènes, à Mars Hill, comme cela est relaté dans Actes 17, Wilson a déclaré que les adventistes d’aujourd’hui devaient affronter leur propre « Mars Hill » quand leur foi et leurs valeurs sont en contradiction avec un monde de plus en plus sécularisé. « Partout nous pouvons observer  l’idolâtrie qui bat son plein, une attitude séculière égocentrique et post moderne en totale opposition avec la Parole de Dieu, des attitudes centrées sur le moi, indépendantes, qui auraient besoin d’être adoucies par une soumission au Christ, » a-t-il ajouté.

Décrivant la « complaisance spirituelle et l’apathie » comme étant l’un des quatre dangers guettant le Mouvement Adventiste, Wilson a vivement encouragé ses auditeurs à aller de l’avant, en proposant le message de l’Eglise en guise d’antidote.

« Une implication guidée par le Saint-Esprit au sein de votre église et dans votre service à la communauté est la réponse à l’apathie, » a-t-il dit. « Si vous voulez être vivant spirituellement, impliquez-vous. Si vous voulez une vie de prière vibrante, impliquez-vous. Si vous voulez apprécier davantage la Parole de Dieu, impliquez-vous. Si vous voulez ressentir un amour plus profond pour les autres, impliquez-vous. Si vous voulez voir des âmes gagnées au Christ, impliquez-vous. Si vous voulez hâter le retour de Jésus, impliquez-vous. Joignez-vous aux centaines de milliers de jeunes adventistes, dirigeants et membres de par le monde qui sont activement impliqués dans la mission de l’église.

Wilson a déclaré qu’une autre source de préoccupation était « le danger de la désunion » au sein de l’adventisme : « Dieu a donné aux adventistes du 7ème Jour une organisation ecclésiale divinement inspirée et un accord mutuel qui s’intitule « Working Policy », qui sous l’influence du Saint-Esprit est un des éléments qui nous tient uni en tant qu’une famille mondiale. Se débarrasser ou ignorer ces accords mutuels  viole une confiance sacrée et crée des désaccords non nécessaires, » a-t-il déclaré.

Mais les deux premières préoccupations de Wilson quant à la dénomination, sont axées sont l’identité propre des membres par rapport aux doctrines de l’adventisme et une montée de la mondanité parmi les membres d’église.

« Plusieurs n’ont su reconnaître ou ont oublié l’appel prophétique divin que Dieu a remis à l’Eglise. Il y a une tendance grandissante qui tend à minimiser nos différences par rapport aux autres dénominations. Cet état de chose est pour une grande partie causé par une neutralisation de la Bible comme étant la Parole de Dieu, » a déclaré Wilson.

Il a par la suite ajouté, « nous avons un message de vie ou de mort à présenter au monde. Les adventistes ont été élevés pour être des Noé, préparant le monde pour ses heures ultimes. Je suis absolument convaincu que guidé par Jésus et fidèles à notre héritage prophétique, ce mouvement va triompher. »

Quant au sujet de la mondanité, Wilson a déclaré que la négligence envers les conseils adventistes traditionnels en ce qui concerne l’alimentation, le vêtement, et le comportement avait un prix : « Des valeurs longtemps chéries par les adventistes du 7ème Jour en ce qui concerne l’alimentation, la tenue vestimentaire, la récréation, les amusements et l’observation du sabbat, deviennent rapidement des choses du passé. Quand des membres viennent à l’église ornés  comme ceux du monde, habillés comme ceux du monde, aiment les divertissements du monde, écoutent la musique de ce monde et sont captivés par les productions hollywoodiennes, la véritable spiritualité s’érode et le diable se fraie un chemin dans l’âme, » a-t-il déclaré.

Et Wilson d’ajouter « ils sont des millions dans ce monde à souffrir, cherchant quelque chose de différent. Ils aspirent à un christianisme vrai, authentique. Nous ne les atteindrons jamais si nous compromettons nos valeurs, pour être à leurs niveaux. Nous devons élever nos valeurs. Ce n’est pas le moment de flirter avec les influences démoniaques en ce qui concerne la tenue vestimentaire, l’alimentation, l’amusement et les influences mondaines. »

Dans son message, Wilson a également ajouté ces propos « Vous les jeunes, quittez cette convocation, sachant que Dieu a appelé l’Eglise Adventiste à être un peuple prophétique, un mouvement prophétique, proclamant un message prophétique et accomplissant une mission prophétique. »

Commentant les progrès quant à la proclamation du message adventiste et la croissance de l’Eglise, Wilson s’est dit préoccupé par la perte de certains jeunes adultes et d’autres membres en cours de route. Afin d’aider à garder les jeunes adultes adventistes connectés, il a annoncé que le Département de la Jeunesse à l’échelle mondiale allait nommer un directeur associé à plein temps qui serait consacré au ministère sur les campus publics, pouvant atteindre ainsi les adventistes du 7ème jour et ceux qui s’intéressent au message, mais qui ne fréquentent pas un collège ou une université adventiste.

Avant que ne débute le service d’adoration matinal, plusieurs dirigeants adventistes ont rejoint Wilson sur l’estrade pour une heure de session question/réponse sur divers sujets relatifs aux jeunes adultes.

Le panel de l’école du sabbat comprenait un groupe de dirigeants, penseurs adventistes, chacun ayant un message à l’intention de la congrégation, composée majoritairement de jeunes adultes : Mark Finley, assistant particulier de Wilson et éditeur pour Adventist Review et Adventist World Magazines ; James Black, responsable Jeunesse pour la Division Nord-Américaine ; Bill Knott, éditeur de Adventist Review et Adventist World ; Paul Ratsara, président de la Division du Sud de l’Afrique et de l’Océan Indien, qui rempli d’émotions a évoqué la perte de trois êtres chers au cours de l’année écoulée, dont son épouse Denise qui est morte des suites d’un cancer en Octobre dernier. Ils ont été interviewés par Israël Ramos,  pasteur au sein de la fédération du Michigan et ex président de GYC, Justin McNeilus, président de GYC depuis ces 6 dernières années ;  et Natacha Neblett, future présidente de GYC.

Quand on lui a demandé quel message il avait pour les jeunes, Wilson a déclaré « Impliquez-vous au sein  de votre église locale. Faites partie des événements. Ne baissez pas les bras, vous contentant de vous asseoir dans un coin. »

Cet exécutif de l’église a conclu avec ces paroles de la co-fondatrice de la dénomination, Ellen G. White « Affaiblie et défectueuse, comme elle semblerait l’être, l’église est l’objet sur lequel Dieu jette de manière spéciale, son regard suprême. » (Actes des Apôtres. Version anglaise, p.12).

—Reportages additionnels par Mark Paden

Retour à la liste