Actualités

La réalité de ce monde déchu nécessite de la nuance, de l’humilité selon les scientifiques adventistes du comportement

La réalité de ce monde déchu nécessite de la nuance, de l’humilité selon les scientifiques adventistes du comportement

Fox encourage l’Eglise à adopter non seulement le message de Jésus, mais également ses méthodes dans l’exercice du ministère

March 20, 2014 | Cape Town, Afrique du Sud | Adventist Review/Personnel ANN

Dysfonctionnement au sein de la famille, traumatisme sexuel et d’autres facteurs environnementaux sont souvent identifiés comme des déclencheurs de conduite homosexuelle, mais il se pourrait que la réalité soit plus nuancée que ne veulent bien l’avouer certaines communautés religieuses, a déclaré un scientifique adventiste du comportement, ce matin, dans le cadre du sommet sur la sexualité.

« Nous avons tendance à considérer les choses soit en blanc ou en noir. Cette teinte de gris entre les deux provoque une grande anxiété, » a déclaré Curtis Fox, professeur et président du département des Sciences Familiales à l’Université Adventiste de Loma Linda, en Californie, aux Etats-Unis.

La présentation de Fox au sommet intitulé « A l’Image de Dieu : Les Ecritures, la Sexualité, la société » a permis d’avoir une perspective socio scientifique face aux défis que doit relever l’Eglise Adventiste dans son approche à l’égard de la communauté homosexuelle.

« La réalité est complexe, » a déclaré Fox. « De simples explications ne suffiront pas et ne seront pas d’une grande aide pour ceux qui doivent vivre dans cet état, » a déclaré Fox.

« Ce qu’on qualifie de « réparation thérapeutique, » selon Fox, assume que l’orientation sexuelle pour chaque individu est exclusivement une question de choix qui peut être réversible en faisant preuve de bonne volonté dans un environnement de soutien chrétien.

Alors que quelques personnes ont déclaré qu’elles avaient trouvé une transformation personnelle grâce à de telles thérapies, d’autres ont déclaré qu’elles n’avaient constaté aucun changement au niveau de leur attirance pour une personne du même sexe et dans certains cas cela avait même exacerbé des traumatismes psychologiques et émotionnels, a déclaré Fox. De telles résultats ont provoqué de sérieuses préoccupations et poussé d’importantes organisations sanitaires et mentales américaines  à dénoncer ces thérapies réparatrices.

Fox a aussi mis l’emphase sur les effets des « préjudices sociétaux » à l’encontre des jeunes homosexuels. Des jeunes homosexuels marginalisés sont souvent plus enclins à faire des tentatives de suicide, ont un taux élevé de dépression et de dépendance à la drogue et sont plus vulnérables au SIDA/VIH.

Il s’est ensuite attelé à  faire tomber les mythes répandus au sujet de la communauté homosexuelle, du genre que la plupart étaient des pédophiles, que leurs relations étaient éphémères et que des parents homosexuels auraient tendance à élever des enfants homosexuels.

« Mon rôle en tant que scientifique du comportement est d’amener les gens à réfléchir, d’engager le dialogue et à se monter inquisitif dans leur poursuite de connaissance, » a déclaré Fox, reconnaissant qu’il amenait aussi son lot de suppositions à la table des discussions.

« Mon point de vue biblique tient en compte la création de Dieu et la chute. D’où la chance, la variation, les anomalies et la dégénérescence au quotidien des réalités humaines, » a-t-il déclaré. « Dieu travaille avec les humains dans leurs imperfections, mais l’Eglise Adventiste ne doit pas s’excuser pour sa position en ce qui concerne les relations homosexuelles. »

Plutôt, elle devrait devenir « apte à interpréter et à dire des vérités dans un environnement hautement défensif, politiquement chargée et radicalement individualisé. »

Ainsi, l’approche de l’Eglise, a déclaré Fox, « devrait être caractérisée par l’humilité et non la bigoterie, la haine et la marginalisation. Nous devons adopter non seulement le message de Jésus mais sa méthode dans l’exercice du ministère. C’est la vocation première de l’Eglise d’aimer les homosexuels en tant que prochain au même titre que nos prochains hétérosexuels. »

Retour à la liste