Actualités

Des projets d’évangélisation empreints de créativité mis en exergue lors du Concile sur l’Evangélisation et le Témoignage

Share |
Des projets d’évangélisation empreints de créativité mis en exergue lors du Concile sur l’Evangélisation et le Témoignage

Le Dr. Peter Landless, à gauche, directeur du département santé pour l’Eglise Adventiste Mondiale et Mark Finley, assistant du président, introduisant le livre de partage officiel de l’Eglise Adventiste pour 2015 : « Health and Wellness : Secrets That Will Change Your Life. » Les coéditeurs ont fait l’annonce lors de la présentation du rapport pour le Concile sur L’Evangélisation et le Témoignage dans le cadre de la Rencontre du Printemps.

L’emphase mise sur les résultats, la responsabilisation ; une pizzeria fait office d’église pour une communauté toujours plus grandissante d’observateurs du sabbat

April 09, 2014 | Silver Spring, Maryland, Etats-Unis | Elizabeth Lechleitner/ANN

Hier, les hauts dirigeants régionaux de l’Eglise Adventiste Mondiale ont eu l’occasion d’écouter les dernières nouvelles en ce qui concerne l’évangélisation urbaine ainsi que des exemples d’efforts d’évangélisation créatifs, lors  du rapport présenté  pour le Concile sur l’Evangélisation et le Témoignage dans le cadre de la Rencontre du Printemps.

Au cours d’une présentation menée par Myke Ryan, un  vice-président de l’Eglise Adventiste Mondiale et David Trim, directeur du Bureau des Archives, des Statistiques et des Recherches pour la dénomination, plusieurs présidents de divisions ont présenté les dernières nouvelles en date concernant l’initiative « Mission to the Cities » (évangélisation en zone urbaine).

Trim a fait ressortir qu’à l’échelle mondiale, il y a un adventiste pour 396 personnes. Selon lui, ce ratio passe d’un adventiste pour 547 personnes en zone urbaine.  Dans quelques villes où l’on dénombre plus d’un million d’habitants, ce  ratio est encore pire, alors que Lusaka en Zambie affiche elle  le meilleur ratio pour une ville, avec 1 adventiste pour 19 personnes !

Paul Ratsara, président de la Division du Sud de l’Afrique et de l’Océan Indien dont fait partie la Zambie, a déclaré que les petits groupes étaient un élément clé pour l’évangélisation dans la région. « Si nous n’arrivons pas à toucher la population, alors nous ne faisons que nous adresser à nous-mêmes, » a-t-il déclaré.

La Division Sud-Américaine sous l’égide du président Erton Kohler, a adopté une approche similaire. L’objectif de cette région est d’implanter une église adventiste dans les quelques 7000 régions avoisinant les grandes villes. Actuellement, il y a 2000 églises adventistes implantées dans ces régions.

En Europe, l’Eglise Adventiste se focalise sur Genève. Bien que la ville n’abrite pas des millions d’habitants, elle a de l’influence aux yeux de la communauté internationale, a déclaré Bruno Vertallier, président de la Division Intereuropéenne. Une équipe de jeunes adventistes travaille à Genève sur un projet, qui espère Vertallier, deviendra un modèle d’efforts d’évangélisation pour la région. Le groupe a déjà implanté une église que fréquentent 60 nouveaux croyants et d’anciens adventistes.

Ryan s’est efforcé d’engager plusieurs présentations sur la voie de la planification et de la responsabilisation. L’Eglise Adventiste Mondiale, a-t-il déclaré a pris l’engagement de mener à bien une campagne d’évangélisation dans chaque ville dénombrant plus d’un million d’habitants et les résultats sont systématiques. « Nous voulons absolument suivre les progrès en cours, » a-t-il ajouté.

Blasious Ruguri, président de la Division de l’Afrique Centrale et de l’Est a raconté l’histoire d’un pasteur adventiste de la région qui après avoir été battu à cause de sa foi, dût être hospitalisé. La première démarche du pasteur après sa guérison fut d’aller rendre visite à celui qui l’avait attaqué afin de lui accorder son pardon. Cet homme, alors membre du clergé d’une autre dénomination, fut si impressionné par cet esprit de réconciliation dont faisait preuve le pasteur, qu’il accepta une invitation à étudier la bible. Plus tard, cet homme accepta la foi adventiste. A présent, il dirige un ministère interconfessionnel à Nairobi, au Kenya, a déclaré Ruguri.

En Corée, un nombre croissant d’églises adventistes lancent des restaurants végétariens dans leur voisinage, cadre idéal pour axer la conversation sur la santé, le bien-être et ultimement l’intégrité spirituelle, a déclaré Jairong Lee, président de la Division de l’Asie du Nord et du Pacifique.

Selon Lee, ailleurs dans la région, une chaine de pizzeria qui en est à ses débuts fait office de lieu de rencontres pour les croyants adventistes. « Durant la semaine, c’est une pizzeria, mais le samedi c’est une église, » a-t-il déclaré, montrant une photo du restaurant principal. Les restaurants emploient de jeunes adventistes et servent de centres d’influence. Il y a au moins 50 personnes qui se réunissent chaque sabbat dans l’un de ces endroits.

Dan Jackson, président de la Division Nord-Américaine, a offert une nouvelle perspective de la fenêtre 10/40, une région englobant l’Afrique du Nord, le Moyen Orient et l’Asie où moins de 2% de la population est chrétienne. « La fenêtre 10/40 a emménagé juste à côté, » a déclaré Jackson, faisant allusion à l’arrivée massive d’immigrants et de réfugiés dans certaines villes américaines. Abritant à présent 90 000 réfugiés, la ville de San Diego, en Californie du Sud est considérée comme la capitale des réfugiés dans le monde entier, a déclaré Jackson.

A San Diego, l’église adventiste de Paradise Valley compte des membres de 51 nationalités différentes. Alors que les services d’adoration se font en anglais, des traductions sur écouteurs et des classes de l’Ecole du Sabbat sont disponibles dans les langues suivantes : en Arabe, laotian, tagalog, népalais, swahili, français et espagnol. Le ministère auprès des réfugiés propose également de la nourriture à quelques 500 personnes chaque semaine, à l’église et à travers un service de livraison dirigée par un ancien prêtre bouddhiste qui s’est converti à l’adventisme. Un autobus de Paradise Valley, se rend chaque samedi matin dans les communautés locales de réfugiés pour récupérer ceux qui souhaitent venir à l’église mais qui n’ont aucun moyen de transports.

Will James, pasteur principal de cette église, a déclaré que souvent les réfugiés doivent se battre contre des sentiments d’isolation et de solitude. « Notre église est devenue la communauté aimante et pleine de sollicitude dont ils ont besoin, » a-t-il déclaré.

Les délégués de la Rencontre du Printemps ont aussi eu l’occasion de voir la bande annonce d’un film mettant en scène la vie du théologien évangéliste, Edward Fudge qui vient balayer les idées préconçues concernant le caractère de Dieu et le destin éternel des non croyants.

Les hauts administrateurs de l’Eglise ont approuvé « Hell and Mr Fudge » (l’Enfer et M. Fudge), une production LLT, et lancé un appel aux dirigeants d’église régionaux, pour qu’ils distribuent des DVD de ce film, pour qu’ils prévoient des séances publiques sponsorisées par l’Eglise pour visionner ce film et pour qu’ils partagent des copies avec leurs amis et leurs familles.

« C’est un outil d’évangélisation puissant, » a déclaré Mark Finley, assistant spécial du président Ted N. C. Wilson, en ce qui concerne l’évangélisation.

Une autre ressource que les dirigeants envisagent d’utiliser pour l’évangélisation, plus particulièrement en 2015, est un livre sur les efforts d’évangélisation efficace par le biais de la santé, qui a été édité par Mark Finley et le Dr. Peter Landless, directeur du département santé pour l’Eglise Adventiste Mondiale. « Health and Wellness : Secrets that will change your Life (Review and Herald Publishing Association) propose des moyens simples pour éviter des maladies chroniques telles le cancer et le diabète.

« Mais, des ressources sans passer par la source ne suffisent pas, » a déclaré Landless faisant allusion à la composante spirituelle de l’intégrité. Avec des chapitres traitant du pardon, des relations humaines et de la santé mentale, le livre couvre un échantillon des aspects du mode de vie holistique.

Wilson a clôturé le Concile sur l’Evangélisation et le Témoignage, d’aujourd’hui, en lançant un appel pour que les efforts d’évangélisation ne se cantonnent pas à des annotations et des présentations en PowerPoint.

« Je voudrais  vous encourager tous à ne pas que parler d’évangélisation, mais à y participer, » a déclaré Wilson. « Soyez un leader visible quand il est question d’évangélisation dans votre église et au sein de votre communauté. »

Retour à la liste