Le Réseau Adventiste d’Actualités®

Le service officiel d’actualités de l’Eglise Adventiste du Septième Jour

Le président de l’Eglise Adventiste explore les divergences entre la laïcité et la croyance religieuse

La liberté religieuse porte la signature de l’amour de Dieu, propos émis par Wilson

Le président de l’Eglise Adventiste explore les divergences entre la laïcité et la croyance religieuse

Le président de l’Eglise Adventiste Mondiale, Ted N. C. Wilson s’adressant à l’audience réunie pour le 7ème Congrès Mondial pour la liberté religieuse, le 26 Avril dernier. Il a eu ces propos : « Une tension entre les valeurs des croyants et celles d’une culture laïque est inévitable et fait partie d’une société qui se veut libre ! » [photos : Ansel Oliver ]

Magnifying Glass View Larger

La liberté religieuse porte la signature de l’amour de Dieu, propos émis par Wilson


Le président de l’Eglise Adventiste Mondiale, Ted N. C. Wilson, a lancé un défi, en ce jour, aux croyants afin qu’ils se saisissent de l’opportunité de s’exprimer ouvertement, opportunité préservée par un état laïc.

Il a fait ces commentaires lors d’un discours-programme prononcé pendant le 7ème Congrès Mondial pour la liberté religieuse. Cette rencontre a attiré des centaines de défenseurs de la liberté religieuse, des officiels gouvernementaux, des érudits et des experts légaux, en République Dominicaine, cette semaine ; le but étant d’examiner l’influence de la laïcité sur l’expression religieuse.

Bien qu’il ait reconnu le conflit inévitable entre les valeurs des croyants et celles de la culture laïque, Wilson a déclaré, « Nous devons accepter cette tension comme faisant partie d’une société prônant la liberté. Nous devons accepter les défis et trouver des solutions appropriées tout en nous laissant guider par Dieu. »

Wilson a fait la distinction entre une laïcité « radicale » et « extrême », qui s’efforce de bannir la religion dans la sphère publique et « une gouvernance laïque », qui elle adopte une attitude neutre vis-à-vis de la religion tout en protégeant la liberté religieuse des minorités.

« Si l’intolérance et une idéologie laïque s’attaquent à nos valeurs religieuses, nous devons les défendre avec conviction, » a-t-il déclaré. Wilson a cité des exemples où la laïcité était allée trop loin, tels l’interdiction pour les filles musulmanes de porter un voile dans les écoles publiques ou l’obligation  pour les institutions  ne prônant pas l’avortement par acquis de conscience, de mettre en place un système favorisant sa pratique.

« La laïcité outrepasse ses droits  quand elle interdit de faire mention de la création du monde dans les écoles publiques ou quand des agences chrétiennes  d’adoption sont menacées du retrait de leur statut légal, si elles refusent d’enregistrer comme clients potentiels des parents du même sexe, » a-t-il déclaré.

Cependant, Wilson a aussi fait ressortir qu’il ne faudrait pas que les gens soient tentés de considérer un état religieux comme une alternative acceptable au gouvernement laïc. « Si l’état accorde une position légale privilégiée à une seule religion, aucune égalité n’est possible et la vie se transforme en cauchemar pour ceux qui sont différents, » a-t-il ajouté.

« Quel est le genre de société qui condamne à mort quelqu’un  en l’accusant d’apostasie  parce qu’il  a changé de religion ? » a-t-il demandé. « Est-ce une société laïque ou religieuse ? »

Wilson a déclaré que l’héritage adventiste en matière de défense pour la liberté religieuse et son soutien pour une neutralité entre les religions au niveau de l’état, avaient ses racines solidement ancrées dans la Bible et il a ajouté que les adventistes se sentaient très proches des croyants qui s’étaient battus pour la liberté religieuse pendant les milliers d’années de restrictions et de persécutions. »

Il a déclaré que la passion qu’il éprouvait à promouvoir la liberté religieuse était née à partir des souvenirs qu’il avait de son père, Neal Wilson, un ex président de l’Eglise Adventiste Mondiale, qui passait des heures avec les officiels gouvernementaux, à expliquer la valeur de la liberté de conscience.

« Nous devons éveiller chez les jeunes un amour en faveur de la préservation de la liberté religieuse et de la liberté de conscience, » a dit Wilson. « Encourageons-les à se joindre à cette poursuite de la liberté de conscience pour tous,  qui est si vitalement importante. »