Le Réseau Adventiste d’Actualités®

Le service officiel d’actualités de l’Eglise Adventiste du Septième Jour

A l’agenda du Conseil Annuel : Réponse de l’Eglise aux actions unilatérales des deux unions

Rapports du secrétaire et du trésorier, emphase sur le « Grand Espoir », initiatives de prière

A l’agenda du Conseil Annuel : Réponse de l’Eglise aux  actions unilatérales des deux unions

Un ingénieur conduisant des tests sur les équipements audio et visuels dans l’auditorium du QG de l’Eglise Mondiale, la semaine dernière. Les équipes préparaient l’auditorium et les cabines destinées aux traducteurs, pour le Conseil Annuel de la semaine prochaine.

Magnifying Glass View Larger

Rapports du secrétaire et du trésorier, emphase sur le « Grand Espoir », initiatives de prière


Le Conseil Annuel qui se tiendra la semaine prochaine aura selon toute vraisemblance un agenda chargé. Les discussions porteront entre autres sur les actions menées par les deux unions et qui se révèlent être en contradiction avec la politique de l’Eglise Mondiale et le possible changement de nom de la Division Eurafricaine.

Le Conseil Annuel, qui est prévu du 11 au 17 Octobre, est la rencontre annuelle du Comité Exécutif de l’Eglise Adventiste du Septième Jour, un groupe composé de plus de 350 dirigeants de l’Eglise Mondiale. C’est une des plus grandes rencontres administratives de l’Eglise après la session de la Conférence Générale qui a lieu chaque 5 ans.

L’office du secrétariat exécutif de la Conférence Générale a offert à ANN un agenda préliminaire, mais a souligné qu’il n’était pas officiel tant qu’il ne serait pas  adopté, ce qui se fera le premier jour où se tiendra le conseil. Le Conseil Annuel débute dans la soirée du Jeudi 11 Octobre et les sessions administratives commencent le Dimanche, 14 Octobre.

« Nous apprécions les prières que font monter les membres du monde entier en faveur de ce conseil et nous nous attendons à ce que le Saint-Esprit soit présent pendant toutes les procédures, » a déclaré Myron Iseminger, sous-secrétaire de l’Eglise Mondiale. « Il est encourageant de voir les dirigeants de l’Eglise Mondiale, représentant diverses cultures, exprimer avec passion mais de manière pacifique leurs positions, sur les questions épineuses et ensuite prier ensemble. »

Le président de l’Eglise Mondiale, Ted N. C. Wilson assurera le sermon du samedi 13 Octobre, qui sera diffusé sur Hope Channel. Les dirigeants vont également donner des éclaircissements sur plusieurs initiatives présidentielles, dont le projet « Grand Espoir », une distribution globale du livre écrit par la co-fondatrice de l’Eglise, Ellen G. White, et « Revived by His Word », un programme de lecture biblique.

Le secrétaire de l’Eglise Mondiale, G. T. Ng, va présenter son rapport sur le nombre de membres que compte l’Eglise et des mesures mises en place afin d’améliorer ses registres.

Le secrétariat envisage de recommander un changement dans la structure de l’Eglise afin d’améliorer le ministère au sein de la Division Asie du Nord/Pacifique et au Burundi qui se trouve dans la Division Est-Centre Afrique.

Le trésorier de l’Eglise, Robert E. Lemon, va présenter son rapport sur l’état des finances de l’Eglise et une révision de la politique des dîmes, tenant en compte les recommandations d’une commission d’étude.

Les délégués recevront également les dernières nouvelles du comité d’étude qui a été mis sur pied le mois dernier, afin de débattre au sujet de la Théologie sur l’Ordination. Cette démarche fait suite au dévoilement d’un plan préconisant la façon dont la dénomination compte étudier le rôle et les pratiques relatives à l’ordination, en réponse à une requête faite au cours de la session de la Conférence Générale de 2010.

Bien que la politique de l’Eglise Adventiste  permette aux femmes de servir en tant que pasteurs, elle n’autorise pas leur ordination en tant que tel. Cette question a de nouveau été au centre de vives discussions durant ces dernières années. Les officiels de l’Eglise ont annoncé que deux unions avaient autorisés leurs comités exécutifs à ordonner les femmes à la fonction de pasteurs malgré la requête de l’Eglise Adventiste Mondiale qui leur demandait d’attendre la conclusion du comité.

On attend également des délégués qu’ils votent afin de modifier la politique quant au pourcentage des dîmes apportées par la Division Nord-Américaine à la Conférence Générale. Actuellement, la Division Nord-Américaine alloue 8% de ses dîmes à la Conférence Générale et la proposition est de réduire ce pourcentage à 6% jusqu’à 2020. Les 12 divisions restantes contribuent 2% de leurs dîmes à la Conférence Générale.

Il se pourrait également que la Division Eurafricaine, qui se trouve à Berne, en Suisse, effectue un changement de nom. L’année dernière, le territoire africain de cette division a été aligné avec l’Union nouvellement créé du Grand Moyen Orient.
Le secrétariat a également annoncé que les deux déclarations de l’Eglise au sujet de l’homosexualité seront modifiées afin d’articuler de manière plus claire la position de la dénomination.