Le Réseau Adventiste d’Actualités®

Le service officiel d’actualités de l’Eglise Adventiste du Septième Jour

En Angleterre, les parents dont l’enfant est décédé des suites de la malnutrition, ne mettaient pas en pratique le régime alimentaire préconisé par les adventistes

Selon les dirigeants d’église : « Des influences extérieures ont attiré la famille loin du cercle de soutien de la communauté adventiste. »

Selon les dirigeants d’église : « Des influences extérieures ont attiré la famille loin du cercle de soutien de la communauté adventiste. »


En Angleterre, un incident au cours duquel un enfant est décédé des suites de la malnutrition, a éveillé l’attention des médias quant à une compréhension correcte du régime alimentaire recommandé par l’Eglise Adventiste du 7ème Jour. Les officiels de l’Eglise Adventiste ont réagi en déclarant qu’une alimentation équilibrée, comme le préconise l’église, aurait pu prévenir cette tragédie.

Nkosiyapha Kunene et son épouse Virginia ont plaidé coupable en cour le mois dernier pour homicide après que leur fils de cinq mois, Ndingeko soit décédé des suites de rachitisme, en 2012. Les procureurs avancent que le couple avait soumis leur enfant à un « régime strict se rapportant à leur croyance religieuse », selon certains rapports émis par la presse.

L’Union des Fédérations des Eglises Adventistes Britanniques ont émis un communiqué la semaine dernière déclarant que bien que le couple ait été enregistré en tant que membres de la dénomination au moment de leur mariage en 2009, il semblerait qu’ils « n’aient fréquenté aucune église adventiste sur une base régulière après cet événement. »

« Il semblerait que durant cette période, des influences extérieures auraient attiré la famille loin de leur foyer spirituel, des conseils avisés et du soutien qui leur auraient été accordé au sein d’une communauté adventiste, » a déclaré Sharon Platt-McDonald, directrice du Département de la Santé pour cette union. « Malheureusement, ils ont été amenés à faire des choix de santé qui n’étaient pas dans le meilleur intérêt de leur enfant. Nous avons été très attristés en apprenant cette tragédie. »

Platt-McDonald a déclaré  que les professionnels adventistes en matière de santé « conseilleraient toujours aux membres d’église de rechercher et d’écouter les conseils médicaux. » Elle a déclaré que la dénomination proposait régulièrement des présentations sur la santé aux membres d’églises aussi bien qu’à ceux du public.

Le rachitisme est le résultat d’une sévère déficience en vitamine D, dont la fonction est d’aider le corps à absorber le calcium.

« La position de l’Eglise n’a jamais été de conseiller aux gens d’adopter un régime alimentaire extrême, non-équilibré et n’ayant pas fait ses preuves, » a déclaré le Dr. Peter Landless, directeur du Département Santé pour l’Eglise Adventiste Mondiale. « Nous continuons à recommander les meilleurs régimes disponibles, spécifique à la zone géographique où habitent ceux qui les adoptent. »

Une des recommandations de l’Eglise Adventiste est d’adopter un régime équilibré avec des compléments si nécessaire. « La prise de complément est courante durant l’enfance chez quasiment tous les enfants, » a-t-il ajouté.

Au cours des dernières années, les adventistes ont été reconnus pour faire partie du groupe (sous étude) ayant le plus de longévité. Les premiers résultats d’une étude en cours sur les adventistes aux Etats-Unis ont été extensivement commentés par les plus grandes agences de presse internationales, l’année dernière. Cette étude, en partie sponsorisée par les Instituts Nationaux de Santé, a confirmé les bienfaits d’un régime végétarien.

En 2008, l’auteur de l’ouvrage « Blue Zone », Dan Buettner, a écrit de façon extensive sur les principes sanitaires adventistes et sur leur durée de vie qui se révélait être plus longue et plus saine.