Le Réseau Adventiste d’Actualités®

Le service officiel d’actualités de l’Eglise Adventiste du Septième Jour

Au camporee des explorateurs, jouée sur une grande estrade, la reconstitution historique de Daniel permet de dégager de belles leçons

Un jeu de scène impressionnant vient souligner le thème de cet événement baptisé « Forever Faithful » ; la perruque de Nebudcatnetsar prend son envol

Au camporee des explorateurs, jouée sur une grande estrade, la reconstitution historique de Daniel permet de dégager de belles leçons

L’acteur Bryan Roback, qui joue le rôle de Nebucadnetsar, perd sa perruque pendant une diatribe enflammée, le mercredi soir. Cette pièce, jouée chaque soir, dans le cadre de ce camporee des explorateurs de l’année 2014, a permis de dégager des leçons à partir du livre de Daniel, notamment sur le fait de rester fidèle à Dieu. La pièce a été jouée sur une estrade de 100 pieds, devant un auditoire composé de plus de 46 000 personnes.

Magnifying Glass View Larger

Un jeu de scène impressionnant vient souligner le thème de cet événement baptisé « Forever Faithful » ; la perruque de Nebudcatnetsar prend son envol


Quelque chose de vraiment amusant s’est produit la nuit dernière, pendant qu’il se dirigeait vers son trône : La perruque du roi Nebudcatnetsar s’est envolée alors qu’il était en pleine  diatribe devant son immense trône !

C’est un moment d’humour physique non planifié, que le destin a servi à l’acteur Brian Robak, le mercredi soir, alors qu’il était assis sur une estrade de plus de 100 pieds de long ! Il faisait partie des acteurs jouant devant un parterre de 46 000 spectateurs, assis sur des chaises de camp, dans un champ, en plein milieu du Wisconsin ! Bien que cette mésaventure ait laissé Robak imperturbable, tout comme les autres acteurs qui étaient sur scène avec lui, qui hormis quelques sourires narquois n’ont pas bronché, elle a provoqué une tempête de rire dans l’auditoire ainsi que chez les acteurs qui se trouvaient dans les coulisses !

Cependant, cet incident a été vite oublié. Pour nombres de participants à ce camporee de la Division Nord-Américaine, la pièce jouée en soirée  s’est révélé l’un des temps forts de cet événement de 6 jours.

Cette pièce qui aura duré une semaine, présente des leçons puisées du livre biblique de Daniel et conclut le programme de chaque soirée. Le script est parsemé d’humour, planifié s’entend, mais les acteurs eux espèrent que les dizaines de milliers de jeunes adventistes s’inspireront du thème entourant le succès de Daniel. Comme le sous-entend le slogan du camporee « Forever Faithful », le succès rencontré par Daniel au sein du gouvernement babylonien et son passage dans  la fosse aux lions d’où il sortit indemne, sont des faits attribués à la confiance qu’il avait en Dieu.

Pour Robak, jeune de 26 ans, originaire de l’Oregon, qui travaille dans le secteur du théâtre et des films à Las Vegas, le rôle du chef de Babylone peut s’avérer assez sombre, mais il a déclaré que cela lui plaisait de camper un rôle, dans le cadre d’un objectif bien défini.

« Vous ne pouvez avoir le bien s’il n’y a pas le mal, » a déclaré Robak, lors d’un entretien dans les coulisses, le vendredi. « J’assume ma part qui est d’aller dans l’obscurité pour que les autres puissent voir  la lumière. »

Beaucoup  d’enfants présents ont déclaré qu’ils prenaient cette pièce très au sérieux, vu la qualité des prestations, des costumes et de la production.

« C’est amusant, mais en même temps c’est très authentique, c’est du moins ce que je pense, » a déclaré Julia Fisher, 13 ans, du club des explorateurs Falcons de Fayetteville en Caroline du Nord. « C’est ainsi que je m’étais l’imaginé dans la bible, » a-t-elle déclaré.

« A Hong Kong, je n’ai jamais rien vu de tel, » a déclaré Trevor Ko, 15 ans, du club des explorateurs Tai Wo, à Hong Kong, en Chine. « Les costumes, les accessoires, la grande statue. Tout était sympa, quoi ! »

Hormis l’estrade géante et les 5 écrans de contrôle nécessaires à la présentation du programme chaque soir, le camporee était en lui-même un spectacle ! Plus de 44 000 personnes étaient venues des territoires de la Division Nord-Américaine et 2000 autres d’autres pays.

Cet événement a lieu sur une base quinquennale et elle fait augmenter la population d’Oshkosh de plus de 70 % durant la semaine. Les sites de campings s’étendent sur plus de 500 acres appartenant au Experimental Aircraft Association’s AirVenture Campgrounds. C’est une semaine d’activités, de réunions, d’échanges de pins, de services communautaire et de pic-nics.

A l’instar de la mésaventure avec la perruque de Robak, parfois les participants doivent s’efforcer de continuer malgré les anicroches occasionnelles. Les lignes peuvent s’allonger devant les cabines abritant les douches et les rangées de dépendances bleues. Le jeudi s’est avéré trop frisquet pour plusieurs groupes qui avaient prévu une excursion dans un parc aquatique. Le lundi soir, il a plu, rendant les routes et la moitié du site boueux.

Mais il a fait beau la plupart du temps, ce qui a poussé les participants à déclarer que le lieu convenait tout à fait à l’adoration, les jeux, les parades et l’obtention de points éducatifs, allant de l’espace, la géologie, les rivières à l’électricité, les monnaies étrangères et l’artisanat.

Tard dans l’après-midi, on pouvait voir des enfants éreintés retourner au camp, rejoindre leurs chaperons tout aussi épuisés, certains passant la journée à cuisiner pour leur club ou pour un groupe de clubs !

Plusieurs clubs se blottissent sous des bâches pour dîner, s’adonner à des jeux nécessitant une table ou pour rire ensemble ; certains se contentent de s’assoir et d’observer les allées et venues ou une des 700 voiturettes de golf passant par-là !

Après le dîner, les clubs se dirigent vers les amphithéâtres en plein air. La foule envahit les routes environnantes, mettant des heures à s’installer, appréciant l’atmosphère festive, où le beach-volley et le lancer de frisbee se font la part belle, au son de la batterie jouée par un groupe formé à l’improviste, le tout accompagné par des porteurs de drapeaux internationaux se hâtant dans les allées.

Au programme, un résumé quotidien présenté dans une vidéo, un numéro de ventriloquisme, une démonstration de talents, un moment de louange, la pièce de Daniel et une intervention de 10 minutes par Sam Leonor, l’aumônier  de l’Université La Sierra, à Riverside, en Californie. Selon certains participants, ses méditations étaient aussi un des moments forts.

« Ce n’était pas très long, mais c’était pertinent. C’était profond, » a déclaré Irma Tabarez, âgée de 16 ans, de l'église espagnole adventiste Hermiston, dans l’Oregon.

Leonor fait un résumé de la leçon dégagée dans la pièce, y ajoute une anecdote personnelle, avant d’encourager vivement les enfants à accepter le Christ, ce qui est d’ailleurs l’objectif principal de ce camporee.

« Jésus est fidèle à jamais, » a déclaré Leonor à la foule, le jeudi soir.

—articles supplémentaires par James Bokovoy