Le Réseau Adventiste d’Actualités®

Le service officiel d’actualités de l’Eglise Adventiste du Septième Jour

L’Eglise Adventiste compte marquer la journée internationale pour la paix, mise en place par les Nations Unies, le 21 septembre

Les dirigeants vont se joindre au moment de silence prévu pour midi et en profiter pour prier

L’Eglise Adventiste compte marquer la journée internationale pour la paix, mise en place par les Nations Unies, le 21 septembre

Les dirigeants vont se joindre au moment de silence prévu pour midi et en profiter pour prier


Les dirigeants de l’Eglise Adventiste du 7ème Jour, invitent les membres à se joindre à la journée internationale pour la paix, mise en place par les Nations Unies, le 21 septembre, en gardant une minute de silence à midi et en profiter pour prier.

Dans l’allocution qu’il a préparée pour cette journée spéciale, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a vivement encouragé les gens à réfléchir sur la paix. « Nous devons éteindre les feux de l’extrémisme et prendre le mal à la racine pour déterminer la cause de ces conflits. La paix est une longue route que nous devons faire ensemble, étape par étape, à dater d’aujourd’hui. »

L’Eglise Adventiste s’est toujours attachée à promouvoir la paix depuis sa création. Dans une de ses déclarations officielles sur la paix, l’église a reconnu que « Jésus voudrait que ces disciples soient des artisans de paix au sein de la société, d’où l’appellation bénis. »

John Graz, le directeur des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse,  a eu ces propos « Une paix durable ne peut se construire sans le développement de l’éducation, de la santé, de la justice et de la liberté pour tous. C’est pour cette raison que l’Eglise Adventiste a investi sans compter dans des écoles, des hôpitaux et des organisations prônant la liberté de conscience. »

Graz a décrit cette journée dédiée à la paix comme étant « un moment propice pour renforcer les idéaux de paix, pour célébrer ceux qui ont consacré leurs vies au maintien de la paix. »

Les dirigeants d’église dans diverses parties du globe, où les conflits sont une réalité quotidienne ont réfléchi sur le thème de la paix.

Homer Trecartin, président de l’Union du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord, a déclaré ceci : « Je crois plus que jamais que la vrai paix existera que quand nous serons prêt à suivre l’exemple de Jésus et accepter d’être maltraité sans nous venger ou exercer des représailles. »

Guillermo Biaggi, président de la Division Eurasienne a quant à lui déclaré que la paix était un idéal difficile à atteindre mais facile à perdre. « Nous devons la placer sur une fondation plus solide, qui ne bouge pas, plutôt que sur des paroles humaines, des traités ou des accords. Pour que la paix devienne une réalité dans notre vie et au sein de la société moderne, nous devons prier avec sincérité à notre Seigneur et nous devons compter sur celui qui qui a dit ces paroles : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. »