Le Réseau Adventiste d’Actualités®

Le service officiel d’actualités de l’Eglise Adventiste du Septième Jour

Les dirigeants adventistes marquent la croissance du ministère auprès des sourds

Un nouveau site internet peut aider les adventistes souffrant de surdité à se connecter et propose des ressources à ceux qui entendent

Les dirigeants adventistes marquent la croissance du ministère auprès des sourds

Les membres du comité du Ministère Auprès des Sourds de la Division Nord-Américaine, se sont réunis le mois dernier, au QG de la dénomination, à Silver Spring, dans le Maryland, aux Etats-Unis.

Un nouveau site internet peut aider les adventistes souffrant de surdité à se connecter et propose des ressources à ceux qui entendent


Le ministère exercé par l’Église Adventiste auprès des sourds, prend de l'ampleur dans le monde entier et se traduit par une coordination accrue dont l'objectif est de mieux enseigner et mieux servir les membres de cette sous culture très souvent négligée.

Cette année, pour la première fois, chacune des 13 divisions a nommé un coordinateur pour ce ministère auprès des sourds dans sa région respective, une mesure qui a été annoncée lors du Conseil Annuel, en octobre dernier.

Ce fut à Larry Evans, un directeur adjoint du département de la GCV, fervent militant en faveur d'un ministère pour les malentendants et qui aide actuellement la dénomination à coordonner les efforts d'actions sociales, qu'échut la responsabilité de faire l'annonce au Comité Exécutif de l’Église Adventiste.

« Nous constatons que des choses extraordinaires sont en train d'avoir lieu et nous espérons pouvoir continuer à proposer des ressources aussi bien à ceux qui souffrent de surdité qu'à ceux qui entendent bien, afin qu'ils puissent comprendre les défis que comportent ce ministère, » a déclaré Evans.

« Seulement 2 % des malentendants sont chrétiens, » a-t-il ajouté. « Nous devrions envisager de fournir davantage d'efforts afin d'atteindre ce groupe de personnes n'ayant jamais été ciblées jusqu'ici.

Le développement des ressources en faveur des sourds comprend un nouveau site internet avec des sections pour les malentendants aussi bien que pour ceux qui ne le sont pas.

Les personnes atteintes de surdité sont souvent isolées des sources typiques de l'enseignement spirituel et des encouragements. Quand ils sont membres d'une église composée de personnes qui entendent,  très souvent ils sont exclues de la plupart des activités, dont le leadership de l'église en question.

Les pratiques au sein d'une congrégation de sourds sont notoirement différentes : les têtes ne sont pas inclinées lors des moments de prière, les cantiques ne sont pas chantés mais interprétés par des signes et les applaudissements sont remplacés par l'agitation des mains.

Evans et tant d'autres, dont Debra Brill, la vice-présidente de la Division Nord-Américaine, a de tout temps milité auprès de la dénomination afin qu'une meilleure compréhension de la manière d'exercer auprès des sourds se fasse.

Des camps meetings d'été à l'intention des sourds ont lieu aux Etats-Unis depuis plus de 30 ans. Au début de cette année, au Kenya, une école pour sourds a été ouverte et compte déjà 18 élèves. En avril dernier, 75 personnes venues de toute l'Europe se sont réunies pour une assemblée de malentendants. Et au Brésil, plus de 1200 personnes ont participé à un camp meeting pour sourds, le mois dernier.

Dans les régions où une approche coordonnée en ce qui concerne le ministère auprès des sourds, fait défaut, les membres d'églises peuvent réfléchir à des moyens qui permettraient d'inclure les sourds dans les activités et au sein du leadership de l'église, a déclaré Esther Doss, membre des Trois Anges,  Ministère Auprès des Sourds, dont le siège se trouve à Greenbelt, dans le Maryland.

« Liez-vous d'amitié avec les sourds et interagissez avec eux, » a déclaré Doss. « Nous n'avons pas lieu de nous soucier de commettre des erreurs, ils en ont l'habitude ! »

Elle a ajouté que les églises pouvaient former ou embaucher quelqu'un comprenant le langange des sourds, afin que ces derniers se sentent plus à l'aise. « Faites preuve d'un peu d'imaginations, réfléchissez à la manière dont vous pourriez rendre votre environnement plus accessible, » a ajouté Doss.

De nombreux défenseurs de ce ministère sont d'avis que plus de ressources sont nécessaires, notamment un centre de formation pour  former des pasteurs sourds et des évangélistes.

En 1996, Jeff Jordan, fut le premier adventiste sourd à obtenir un master en Divinité du Séminaire Adventiste de Théologie, de l'Université d'Andrews. A présent il est le pasteur de « Southern Deaf Fellowship », une église virtuelle, basée dans le Tennessee, qui exerce un ministère auprès des sourds.

Selon Jordan, le nombre de personnes employées par l'oeuvre pour travailler au sein de ce ministère, est limité. « Nous avons besoin de plus d'ouvriers afin d'achever la mission que nous a confié le Christ, » a-t-il déclaré.

Mais pendant ce temps, un ouvrier au moins se prépare à entrer dans le service. Le premier pasteur adventiste sourd brésilien, Douglas Silva, qui va recevoir son diplôme ce mois-ci.

Pour plus d'informations sur ce ministère auprès des sourds, visitez adventistdeaf.org.